Réussir lait 11 juillet 2016 à 08h00 | Par J.M. Nicol

Un volumineux abcès péritonéal

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une quarantaine de litres se sont écoulés de cet abcès.
Une quarantaine de litres se sont écoulés de cet abcès. - © J.-M. Nicol

« La chirurgie à la ferme, ce n’est pas de la chirurgie en bloc opératoire avec la stérilité absolue du matériel et du personnel. La vache est au cornadis, elle bouge, le sol n’est pas nickel, des projections peuvent se produire. L’eau n’est pas stérile non plus, le seau posé à même le sol… Les projections toujours. Les mains de l’éleveur et celles du chirurgien essaient de l’être mais… Il n’est donc pas anormal que des complications septiques se produisent de temps à autre.

Cette vache en a fait les frais. Sa caillette déplacée à gauche a d’abord été vidangée des gaz qui l’encombraient puis ramenée à droite, à sa place normale. Après quoi le ligament qui la prolonge a été fixé à la paroi abdominale en utilisant une plaque synthétique.

Tout va bien jusque-là pour la vache qui, une fois disparue la tension sur la caillette, reprend de l’appétit mais timidement et cesse bientôt la progression attendue. Non, ce n’est pas vraiment l’évolution qu’on attendrait. Elle fait alors un peu de fièvre et prend en onze jours pas mal de ventre en même temps qu’elle ballonne. Hum…

UN ABCÈS SOUS PRESSION

La fouille rectale ne laisse aucun doute. Cette vache a maintenant toute la partie droite de l’abdomen occupée par un volumineux abcès qui lui donne du ventre. Il est grand temps de s’en occuper.

Reste à savoir par où l’aborder pour le drainer. Une échographie du flanc répond à la question et m’indique où ouvrir pour tomber nez à nez avec la plaque qui a probablement servi d’incubateur.

À l’ouverture de l’abcès, un flot de liquide fibrineux jaillit. J’évacue la fibrine et visite entièrement l’abcès qui s’étend de la hanche jusqu’au diaphragme et qui pouvait contenir une quarantaine de litres. Une dizaine de jours et quelques lavages de l’abcès plus tard, sa rétraction est entamée. Cinq semaines encore et ne subsiste qu’une fistule alors que la vache a repris un tonus et un appétit habituels. Il s’en est fallu de peu car avec quelques jours de plus, le pus se serait répandu dans tout l’abdomen. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui