Réussir lait 31 octobre 2003 à 11h32 | Par Costie Pruilh

Un bardage escamotable pour une meilleure ambiance dans les bâtiments d´élevage

La pailleuse génère de la poussière. Grâce au bardage escamotable, les vaches et l´éleveur ne toussent plus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le bardage escamotable répond à deux objectifs : évacuer la poussière lors du paillage et réguler l´ambiance des bâtiments par tous les temps. Il est constitué de 13 panneaux de 5X2 mètres (sur une longueur de 65 m), qui coulissent ensemble le long du mur extérieur du bâtiment entre les poteaux du hangar. Chaque panneau est entraîné par deux chaînes, au bout desquelles un contrepoids (en fer plat) permet de réduire la force nécessaire au soulèvement-abaissement du bardage. La masse du contrepoids doit être égale à celle du panneau. « Grâce au contrepoids, le moteur électrique ne sert qu´à donner le mouvement », précise François Bourguignon, du Gaec de La Source en Côte-d´Or, lauréat 2003 du Prix de l´éleveur futé, co-organisé par Réussir Lait Elevage et France Contrôle Laitier.
L´agriculteur a eu cette idée en visitant un bâtiment où un bardage escamotable était constitué de panneaux tenus par des câbles. « J´ai opté pour des chaînes, plus solides, qui ne présentent pas de risque de déraillement ». Chez François Bourguignon, le bardage est en plastique translucide. « Nous n´avons pas mis de filet brise-vent, car il vieillit plus vite et est facilement bouché par la paille ».
©C. Pruilh


©C. Pruilh

Un surcoût de 5000 euros
Cet agencement est le résultat de discussions entre François Bourguignon, le constructeur et un serrurier. « Il fallait que tout soit bien coordonné, puisque le constructeur amenait les poteaux préparés, avec le trou pour faire passer l´axe et les emplacements pour y loger les chaînes, et le serrurier amenait les chaînes et l´axe ». Le dispositif -moteur, câble électrique, axe, chaînes (70 m), contrepoids et adaptation des poteaux- représente un surcoût de 5000 euros par rapport à un bardage classique.
Le bardage escamotable n´a été fait que sur une longueur du bâtiment. De l´autre côté, le long du couloir d´alimentation, un filet brise-vent a été installé : « Il n´y a pas de projection de paille à cet endroit et le filet empêche les étourneaux de rentrer (lorsqu´il neige) et de salir ». François Bourguignon ne ferme jamais complètement le bardage. En été, il est complètement ouvert.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous installé une brosse dans votre stabulation pour le confort des vaches ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui