Réussir lait 15 février 2011 à 18h05 | Par E. Bignon

Un analyseur de fourrages qui se déplace de ferme en ferme

Grâce à AgriNIR, les éleveurs peuvent disposer de la valeur de leurs fourrages en direct plusieurs fois dans l’hiver.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Déterminer la valeur des fourrages en quelques minutes grâce à la technologie du proche infrarouge, cela n’est pas nouveau. Ce qui l’est en revanche, c’est de pouvoir réaliser cette opération non plus en laboratoire mais directement sur votre exploitation. C’est possible grâce à l’analyseur AgriNIR, dont une dizaine d’organismes de contrôle laitier commencent à s’équiper dans le Grand Ouest.

L’intérêt est multiple pour les éleveurs. Ils disposent d’un résultat d’analyse aussi complet que celui du laboratoire mais quasi instantanément. Ils peuvent connaître précisément la composition et la valeur des fourrages distribués pour mieux ajuster la complémentation. Et s’adapter aux évolutions de cette valeur au cours de l’hiver. « Un ensilage évolue au cours du temps pour trois raisons, explique Olivier Raux, de Orne Conseil Elevage, premier département à proposer ce service. Il rassemble des fourrages issus de multiples parcelles, et dont les variétés peuvent différer dans la succession des couches. Les conditions climatiques font évoluer les taux de matière sèche. Et la conservation des fourrages modifie leur valeur alimentaire. Par exemple, le taux d’amidon diminue au cours de l’avancement du silo en raison des fermentations. »

Une dizaine de départements du Grand Ouest s’équipent de cet outil

Concrètement, à partir d’un échantillon de 200 grammes, l’appareil détermine la matière sèche, l’amidon, la MAT, le NDF, l’ADF, les cendres et la matière grasse et génère les valeurs UFL, PDIN, PDIE et PDIA à partir des équations Inra.

L’analyseur nécessite un calibrage préalable pour être le plus précis possible par rapport à une analyse biochimique. « Nous pouvons analyser ensilages d’herbe, ensilage de maïs, foin, foin de luzerne, enrubannage, maïs grain humide, et tourteau de soja, détaille le technicien. L’analyse AgriNIR atteint quasiment le même niveau de précision qu’une analyse infrarouge en laboratoire. Nous analysons plusieurs échantillons d’un même silo pour obtenir une moyenne qui s’approche au maximum de la valeur réelle du fourrage. »

Orne Conseil Elevage a décliné différentes formules autour de ce nouveau service. « Nous proposons entre autres de réaliser trois analyses sur l’hiver pour 120 €. L’éleveur amenera alors ses échantillons de fourrages sur une ferme de son secteur qui accueillera l’analyseur. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Prenez-vous des mesures de biosécurité ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui