Réussir lait 22 novembre 2018 à 15h00 | Par Costie Pruilh

T. Rians juge sa formule de prix du lait opérante

Indices de prix de vente, suivi d'indices coûts de production et encadrement par un tunnel de prix donneront en moyenne un prix de base d'environ 325 €/1000 l sur 2018.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En 2018, l'indicateur mix-produits a joué négativement sur le prix. Et l'indicateur coût de production a eu un effet positif à partir d'avril.
En 2018, l'indicateur mix-produits a joué négativement sur le prix. Et l'indicateur coût de production a eu un effet positif à partir d'avril. - © J. Chabanne

Triballat Rians est satisfait de la formule de prix du lait, qui était en test en 2017, et qui a globalement fonctionné en 2018 - hormis des ajustements au mois le mois pour rester cohérent avec la politique de saisonnalité des prix de l'entreprise.

"Corrélée au mix-produit de l'entreprise, la formule prend en compte des indices de prix de vente industriels (PVI) pour les fromages frais, fromages affinés, desserts et fromages blancs ; et l'indice du lait spot italien correspondant à la valorisation de nos laits écrémés d'excédent", rappelle Dominique Verneau, directeur production laitière chez Triballat Rians. Un tunnel de prix de 20 €/1000 l permet de ne pas être trop déconnecté du prix du lait moyen français. "Et le suivi d'un indicateur coût de production (indices aliment acheté, énergie et engrais) permet d'ajuster à la hausse le prix du lait quand notre "marge calculée" baisse sous un plancher défini ensemble."

Une hausse des coûts de production à répercuter

"En moyenne pour 2018, la formule donne environ 325 €/1000 l de prix de base, similaire à 2017. L'indicateur mix-produits a joué négativement sur le prix. Et l'indicateur coût de production a eu un effet positif à partir d'avril. Pour les prochains mois, nous pensons qu'il y aura une hausse des coûts de production, due à la sécheresse. Il faudra donc que nous obtenions des hausses de tarifs en grande distribution pour augmenter le prix du lait."

- © T. Rians

Une nouvelle fromagerie

Située en Haute-Marne, une nouvelle fromagerie remplace l’ancienne usine de Chalancey, où étaient fabriqués de l’Époisse et du Langres. "Les capacités de fabrication ont été accrues, pour ces deux fromages AOP, et pour lancer (à partir de cet automne) de nouveaux fromages de diversification qui permettront de valoriser les excédents laitiers saisonniers. Ce seront des fromages au lait pasteurisé, aromatisés à la truffe, cassis, moutarde…", indique Dominique Verneau, directeur des approvisionnements laitiers chez Triballat Rians.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Jean (38) | 29 novembre 2018 à 03:49:28

Prix 2018 de Rians

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Avez-vous trouvé des solutions pour pallier le manque de paille ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui