Réussir lait 12 juin 2006 à 14h38 | Par Franck Mechekour

Stocks fourragers - Du sorgho fourrager pour le pâturage

Les sorghos fourragers sont des espèces à fort tallage. La première exploitation est possible dès 70 jours après le semis.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les sorghos fourragers appartiennent à une espèce de sorgho bien adaptée au pâturage d´été. « Ils résistent mieux aux conditions sèches que le maïs », explique Philippe Gratadou, responsable fourragères à Jouffray-Drillaud.
Semé au mois de mai, le sorgho fourrager peut être exploité trois fois avant l´hiver. Sa croissance est rapide. La première exploitation peut avoir lieu 70 jours après le semis. Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison. Selon les tables Inra, au stade début épiaison, les valeurs alimentaires moyennes sont de 0,81 UFL/kg de MS (0,72 UFL pour les repousses), 119 g de PDIN (puis 77 g/kg de MS) et 93 g de PDIE (76 g ensuite). Mais ces valeurs varient beaucoup en fonction de stade de végétation.
Le sorgho perd rapidement de la valeur alimentaire après le stade épiaison.

Ne pas faire pâturer avant 60 à 70 cm de haut
Les hybrides de type Sudan x Sudan sont « particulièrement bien adaptés à la pâture parce que leur capacité de tallage est plus forte que celle des autres types de sorgho ». Et leur valeur alimentaire est « meilleure que celle des autres hybrides ».
Attention, il ne faut pas faire pâturer le sorgho avant une hauteur de 60 à 70 cm. Avant ce stade, la plante contient en effet une substance (glucoside cyanogène) toxique pour les bovins.
« La teneur en substance toxique varie en fonction du type variétal, de l´âge de la plante et des conditions de végétation. Mais il n´y a plus de risque à partir de 60 cm de haut », tempère Philippe Gratadou. Pour éviter que les animaux pâturent des jeunes repousses, il est vivement recommandé de placer un fil avant et arrière.

Si le pâturage est le mode d´exploitation à privilégier, le sorgho fourrager « peut également être utilisé en affouragement, enrubannage voire en ensilage ». En cas de fauche, la teneur en substance toxique est éliminée en quelques heures.
La zone de culture du sorgho est assez étendue. « Le sorgho est plus exigeant en chaleur que le maïs. Il faut donc éviter de le cultiver dans les zones avec des printemps froids et des hivers précoces parce que cela diminue le cycle de végétation du sorgho. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Prenez-vous des mesures de biosécurité ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui