Réussir lait 17 janvier 2018 à 08h00 | Par La rédaction

Stéphane Travert annonce un renforcement du cadre juridique des autocontrôles

Affaires des poudres de lait contaminées. Le ministre de l'Agriculture et de l'alimentation a présenté des mesures pour renforcer la sécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V. Pinson

Le 16 janvier dernier, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et d el'alimentation, a présenté une série de mesures pour renforcer les mesures sanitaires.

Le cadre juridique sera renforcé, avec :

- une obligation pour les entreprises de transmettre aux services de l’Etat les résultats des contrôles défavorables, qu’il s’agisse de contrôles sur les produits ou sur l’environnement, dès lors qu’ils peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé publique.

- une obligation de transmission par les laboratoires aux services de l’Etat des résultats défavorables portant sur les produits. Ceci viendra s’ajouter à la disposition actuelle limitée aux épisodes avec des cas d’intoxication humaine.

- une assise légale donnée à la création de plates-formes de surveillance, notamment pour les denrées alimentaires.

Un plan de contrôle spécifique sera mis en oeuvre sur la chaîne de production et les plans de maitrise des risques des produits laitiers en poudre à destination des enfants. Ce plan de contrôle, qui touche moins d’une centaine d’établissements de production, sera mis en oeuvre dans les 3 mois.

L’ANSES sera ensuite saisie afin qu'elle vérifie si les systèmes de surveillance mis en place par les professionnels sont adaptés aux risques identifiés dans le cadre du plan d’action spécifique et qu'elle fasse, le cas échéant, des recommandations sur les méthodes d’identification et de maîtrise du risque.

Un retour d’expérience sera demandé au Conseil National de l’Alimentation. Celui-ci réunit l’ensemble des maillons de la chaîne alimentaire, du producteur au consommateur, avec l’ensemble des pouvoirs publics concernés. Ce travail sera l’occasion d’analyser les éventuels dysfonctionnements, leurs causes et les mesures correctives à mettre en oeuvre.

Enfin, le ministre appelle les acteurs de la filière laitière à enrichir le volet sanitaire du plan de filière LAIT.

Ces mesures doivent permettre à la filière laitière française de rassurer et de conserver sa réputation d'excellence, sur le territoire national et à l’étranger.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Cherchez-vous à maintenir la production malgré le manque de fourrage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui