Réussir lait 31 mars 2015 à 08h00 | Par Dossier de la rédaction

Six éleveurs, six stratégies pour l'après-quotas

Augmentation du volume, optimisation de l’existant, recherche de valeur ajoutée… Six éleveurs nous parlent de leurs choix qui traduisent une vision différente du métier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aller au bout de sa logique
Aller au bout de sa logique - © Adimas - Fotolia - Composition : F. Théry

Après trente ans de quotas laitiers, un monde nouveau vient de s’ouvrir au 1er avril.

Un monde de volatilité, source d’inquiétude et d’insécurité.

Mais aussi un monde d’opportunités et de liberté, source de dynamisme et motivant.

La maîtrise technique reste essentielle pour sortir de bons résultats économiques. Mais elle ne peut plus suffire. Produire du lait demande aujourd’hui de nouvelles compétences : des compétences en gestion d’entreprise qui imposent de passer autant de temps au bureau que sur l’élevage.

Il faut être clair sur ses objectifs, et savoir où l’on veut être dans cinq ans. Pour avoir le temps de gérer et réfléchir à l’avenir, il faut aussi apprendre à déléguer certaines tâches pour ne pas être tout le temps le nez dans le guidon.

Plus facile à dire qu’à faire, vous dites-vous ! Faites-vous accompagner dans cette période de changement : beaucoup d’organismes agricoles peuvent vous aider à bâtir votre propre stratégie en fonction de vos aspirations et de votre environnement. Participez à des groupes d’éleveurs. Avoir des regards extérieurs sur ses pratiques permet de mettre le doigt sur ce que l’on ne voit plus et de vaincre les résistances au changement.

La compétitivité, c’est avant tout une question de cohérence. Ceux qui dégagent les meilleurs résultats sont aussi ceux qui vont au bout de leur système, de leur logique. Cette stratégie ne doit pas être remise en cause à chaque changement de conjoncture, ou à chaque rencontre.

Dans ce dossier, nous vous proposons six témoignages d’éleveurs qui vous parlent de leurs choix. Six élevages, six façons très différentes de produire et de vivre du lait.

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas une stratégie gagnante mais une multitude de stratégies gagnantes. À chacun de créer son propre modèle, celui dans lequel il se sent bien.

SOMMAIRE du dossier

Page 30 - Savoir vers quoi on veut aller ! - Dans un monde instable

Page 32 - « Nous avons préféré investir par étapes » Gaec de la pomme d’or (50)

Page 36 - « Nous avons toujours été des fonceurs » Gaec Bézu-Acloque (62)

Page 40 - « Faire mieux plutôt que faire plus » Gaec de Kergoat (29)

Page 44 - « Mettre de l’argent de côté les bonnes années » Gaec de Madelbos (15)

Page 48 - « Nous misons sur une production élevée à l’hectare et à l’animal » Gaec de Keroulach (29)

Page 50 - « Nous allons chercher la valeur ajoutée » Gaec de la Laitière (22)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui