Réussir lait 13 février 2018 à 15h00 | Par Emeline Bignon

Six applis gratuites et utiles

Un groupe de cinq agriculteurs geek, animé par la chambre d’agriculture de Bretagne, a testé et approuvé une sélection d’applications gratuites. Zoom sur celles jugées pertinentes au quotidien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Dropbox pour stocker les données du robot

Dropbox permet le stockage en ligne de vos fichiers afin d’éviter tout risque de perte de données. L’application est gratuite pour un espace de stockage de 2 Go maximum. Les données peuvent être partagées avec d’autres appareils (ordinateurs, tablettes, smartphones), la synchronisation est automatique. « Pour les élevages équipés de robot de traite, cette appli permet notamment de sauvegarder sur le cloud les données journalières générées par l’automate, plutôt que de les enregistrer sur un disque dur externe ou sur une clé USB, illustre Jean-Yves Porhiel de la chambre d’agriculture de Bretagne. Cette sauvegarde peut se révéler particulièrement utile, voire stratégique, si l’ordi plante par exemple. »

Transmettre ses factures via Google Drive

Google Drive est une autre application de stockage de données en ligne (15 Go). Quel que soit le type de fichiers (Word, Excel, photos, vidéos, PDF…), il est possible de tout sauvegarder. L’intérêt est aussi que l’on peut apporter des modifications à un document en ligne directement. Les fichiers stockés dans Drive restent privés, mais il est possible de les partager avec d’autres utilisateurs si on le souhaite. Ces derniers peuvent alors consulter, commenter ou modifier vos fichiers et dossiers. « Un éleveur du groupe utilise régulièrement cette appli pour archiver ses factures et les mettre à la disposition de son comptable. S’il reçoit une facture numérisée, il enregistre immédiatement la pièce jointe dans Drive et s’il s’agit d’une facture papier, il la prend en photo et la sauvegarde directement dans l’appli. Tout est centralisé et la transmission est plus rapide. » A priori, toutes les données sont sécurisées même en cas de problème avec votre smartphone, tablette ou ordinateur. « Selon le type de données, certains préfèrent effectuer également des sauvegardes sur disques durs externes pour plus de sécurité. »

Une météo fiable et précise avec WeatherPro

« Parmi les différentes applis météo testées, les cinq agriculteurs du groupe sont unanimes pour retenir WeatherPro comme la plus fiable et la plus précise. » Créée par MeteoGroup, leader européen de la météorologie, l’appli présente les prévisions, par pas de trois heures, pour les trois prochains jours, ainsi que la probabilité de précipitations et la vitesse moyenne du vent. La prévision des quatre jours suivants est moins précise (dans la version gratuite) et se cantonne à la température du matin et de l’après-midi et la probabilité de pluie de la journée.

L’interface est bien lisible et conviviale. « L’un des 'plus' de l’appli est la géolocalisation. Par contre, c’est dommage qu’elle n’indique que la vitesse moyenne du vent, sans préciser celle des rafales. C’est embêtant pour les traitements phytosanitaires. »

Dicot’ID, Gram’ID et Pl@nt Net identifient vos adventices

Dicot’ID est une appli de reconnaissance des dicotylédones présentes dans vos cultures, quel que soit leur stade physiologique (fleur, plantule…). « Ça aide pour optimiser les traitements », rappelle Jean-Yves Porhiel. Très rapidement, en se laissant guider par l’interface et en répondant à quelques questions (forme des feuilles, texture…), l’appli propose une photo que vous pouvez comparer à votre plante mystère. Les schémas et les photos sont assez clairs. Un onglet précise les caractéristiques de la plante, son époque de germination et sa nuisibilité.
Gram’ID fonctionne sur le même principe. « Si vous ne trouvez pas la plante avec ces deux applications, vous pouvez utiliser Pl@nt Net qui propose une gamme plus large et une fonction 'zone géographique'. Si toutefois votre recherche reste encore vaine, Pl@nt Net donne aussi la possibilité de demander l’avis d’une communauté de botanistes et la réponse parvient sous quelques jours. "

Les applis mobiles en plein essor

Tous les ans, l’enquête Agrinautes réalisée par BVA, publie ses chiffres sur les équipements numériques des agriculteurs et leurs usages. 71,1 % des exploitants connectés possèdent au moins une appli agricole en 2017. C’est plus qu’en 2016, où ils étaient 67,7 % à en avoir téléchargé au moins une. En moyenne, ils installent 3,6 applis professionnelles. En 2017, 24,5 % des éleveurs utilisent une tablette pour se connecter, 38,3 % utilisent leur smartphone, mais l’ordinateur reste l’outil privilégié (94,9 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Parvenez-vous à effaroucher les oiseaux sur la ferme ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui