Réussir lait 30 janvier 2018 à 18h00 | Par Annick Conté

Poudre de lait à l'intervention: suspension du rachat automatique par l'UE

Le conseil des ministres de l’Union Européenne a décidé le 28 janvier dernier de susprendre temporairement le mécanisme de rachat automatique de lait en poudre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © G. Boulougouris/CE

 

Le conseil des ministres de l’UE a pris la décision de stopper les achats automatiques pour stabiliser le marché  laitier en 2018. Les règles fixées par la Pac prévoient en effet normalement l’ouverture systématique de l’intervention du 1er mars au 30 septembre de chaque année pour le lait écrémé en poudre (et le beurre). Les achats sont faits à prix fixe (prix d’intervention 1698 €/t) dans la limite d’un contingent fixé à 109 000 tonnes pour la poudre de lait écrémé, pour absorber les quantités qui ne trouvent pas preneurs sur le marché.

L’UE continuera toutefois d’intervenir au travers des ajudications, en décidant au cas par cas quelles quantités acheter et à quel prix. Elle pourrait ainsi ponctuellement réactiver le stockage public, mais sans prix garanti, au coup par coup, par appels d’offres.

L’UE avait déjà fait le choix de ne pas maintenir ouverte l’intervention entre le 30 septembre 2017 et le 1er mars 2018, alors qu’ elle l’avait fait les deux dernières campagnes. Cette décision a été prise par le Conseil des ministres sur proposition de la Commission, alors que les stocks européens (publics et privés) s’élèvent à plus de 400 000 tonnes. Des stocks publics dont l’UE n’arrive pas à se défaire. La dernière adjudication du 23 janvier s’est conclue à 1190 €/t pour 1864 tonnes.

A.C.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Cherchez-vous à maintenir la production malgré le manque de fourrage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui