Réussir lait 25 octobre 2018 à 17h00 | Par Franck Mechekour

"Nous avons fixé des brosses de balais sur notre racleur pour avoir un sol plus net"

Dans l’Eure, Samuel et Anita Vaudron ont installé des brosses de balais sur un racleur hydraulique pour améliorer la qualité du nettoyage des bétons rainurés dans un des deux couloirs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A l'arrêt, les brosses restent en position haute. (© Gaec Vaudron) Lors de la mise en route, les le volet et les balais basculent vers l'avant © F. Mechekour A l'arrêt, les brosses restent en position haute © Gaec Vaudron  © F. Mechekour Samuel et Anita Vaudron © F. Mechekour  © F. Mechekour Un arrosoir automatique de jardin pour éviter que le lisier ne sèche trop en été © F. Mechekour

L'idée de Samuel et Anita Vaudron a été primée au concours Trucs et astuces 2017 organisé par les chambres d'agricultures de Normandie(1).

« Suite au rainurage des couloirs, nous nous sommes aperçus que les racleurs ne nettoyaient pas assez bien le sol. On était obligés de passer un coup de balais pour nettoyer la gorge des rainures au niveau du parc d’attente. D’où l’idée de fixer des brosses de balais achetés dans le commerce sur le racleur hydraulique. »

À l’arrêt, les brosses restent en position haute.

Les quatre balais sont fixés à l’aide d’équerres de charpentiers et de boulons présents sur le volet du racleur. Lors de sa mise en route, le volet et les balais basculent vers l’avant. Les brosses sont changées seulement une fois par an pour un coût d’environ 45 euros.

Après le passage du racleur, le sol est plus propre et plus sec. En raison de son efficacité, le nombre de raclages a été réduit de 7-8 fois par jour à 4-5 fois par jour.

Les éleveurs ont eu l'idée d'installer un arrosoir automatique de jardin à l'extérieur de la stabulation (66 logettes) pour arroser le sol pendant une dizaine de minutes, matin et soir en été, afin d'éviter que le lisier ne sèche trop. "Le raclage est toujours satisfaisant; malgré l'usure de l'installation. C'est pourquoi nous allons investir dans deux racleurs à corde sur lesquels je réinstallerai mes brosses à balais. Avec les racleurs à corde nous pensons passer à dix raclages par jour au lieu de cinq pour améliorer la propreté de nos vaches ", explique Samuel Vaudron..

(1) Vidéo sur www.chambre-agriculture-normandie.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui