Réussir lait 11 juillet 2016 à 08h00 | Par Dossier de la rédaction

Méthanisation, les conditions de la rentabilité

Les retours d'expérience montrent des rentabilités variables et souvent inférieures au prévisionnel. L'injection semble plus prometteuse que la cogénération.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © B. Griffoul

L'intérêt de la méthanisation à la ferme n'est plus à démontrer, que ce soit pour l'élevage (gestion des effluents optimisée, diversification) ou pour la société (production d'énergie renouvelable, réduction des émissions de gaz à effet de serre, désodorisation des effluents). Les ministères de l'Agriculture et de l'Écologie avaient affiché un objectif ambitieux de 1 000 méthaniseurs à horizon 2020. Mais l'arrêté sur le tarif de l'électricité concernant les nouvelles unités de méthanisation n'est toujours pas paru à ce jour (11 juillet).

En attendant sa sortie officielle, les organismes financiers ne veulent pas prendre de risque et les projets sont bloqués. C'est toute une filière qui est à l'arrêt... mais prête à rebondir. Car des projets, il y en a beaucoup, de toutes les tailles, de tous les styles : voie liquide ou sèche, en individuel ou en collectif, en cogénération ou en injection, avec des déchets extérieurs ou en autonomie...

Pourtant, la rentabilité ne semblait pas évidente avant la sortie le 30 octobre 2015 de tarifs revalorisés pour les installations existantes. Le cabinet E-Cube consultant pointait fin 2015 qu'un projet sur trois a été déclaré bloqué au cours de l'année 2015. En raison de difficultés pour financer le projet. Et pour des problèmes d'acceptabilité sociale, avec des recours bloquant provisoirement les projets.

Dans ce dossier, nous présentons les principales conclusions des retours d'expériences des agriculteurs de l'Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF) et celles de l'étude de E-Cube. Ainsi que trois unités de méthanisation en fonctionnement depuis plus d'un an : une petite méthanisation, une méthanisation en collectif à huit éleveurs et une unité avec injection de biométhane dans le réseau gaz de ville.

SOMMAIRE DU DOSSIER

Page 28 : Les points de vigilance pour assurer la rentabilité - En individuel ou en collectif

Page 29 : "Les avantages du petit collectif" - Denis Ollivier, Trame

Page 30 : L'injection est prometteuse

Page 31 : Petite unité et emploi des effluents d'élevage sont favorisés en cogénération

Page 32 : La petite méthanisation à l'épreuve de la pratique  - Suivi de sept unités innovantes de l'Ademe

Page 34 : Une unité à la ferme pour méthaniser le lisier - Au Gaec des Buissons dans le Maine-et- Loire

Page 36 : Deux unités collectives autonomes en substrats - À la SARL Agritexia en Ardèche

Page 38 : Une unité avec injection à quatre élevages - À la SAS Agribiométhane en Vendée

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Parvenez-vous à effaroucher les oiseaux sur la ferme ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui