Réussir lait 18 février 2004 à 10h59 | Par Franck Mechekour et Marie-Hombeline Vincent

Matière organique - Quand l´humus se minéralise

Chaque année, les bactéries du sol minéralisent environ 2 % de l´humus. Cette transformation libère environ 40 à 80 kg d´azote par hectare et par an.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les matières organiques du sol proviennent de résidus végétaux, animaux et microbiens. Elles représentent environ 5 % du poids sec de la terre, le reste étant occupé par des constituants minéraux issus de roches.

On distingue les matières organiques libres de l´humus. Les matières organiques libres se composent de débris végétaux ou animaux peu évolués. On retrouve ici de la cellulose facilement transformée par les micro-organismes. Mais aussi des lignines qui sont a contrario très résistantes à l´attaque microbienne. La matière organique libre représente environ 10 % à 20 % de la matière organique totale. La transformation de la matière organique libre par les bactéries et les vers de terre s´appelle l´humification. Cette dernière peut durer quelques semaines voire jusqu´à deux ans en fonction des conditions du milieu: température, humidité, oxygène, pH. Le « coefficient isohumique » (K 1) donne la quantité d´humus stable formée par un kilo de matière sèche apportée au sol. Il est de l´ordre de 0,4 à 0,5 pour le fumier, de 0,1 à 0,15 pour les pailles et de 0,2 pour les résidus de plantes annuelles. Ainsi, 30 tonnes de fumier à 20 % de matière sèche donnent environ 3 tonnes d´humus par hectare.

La minéralisation est favorisée par la chaleur...
L´humus est constitué de corps microbiens et de substances organiques... Et comme les micro-organismes ne les utilisent que très lentement on parle de matière organique stable.
L´humus est dégradé par les bactéries à raison de 1 à 2 % par an (K2 est le coefficient de minéralisation) pour donner des minéraux utilisables par les plantes (nitrate, phosphate, potassium). La minéralisation est favorisée par la chaleur et l´humidité. Ainsi, la forte croissance des végétaux au printemps est provoquée par l´augmentation de la température, laquelle accélère la minéralisation de l´azote. Par contre les bactéries apprécient peu le froid, la sécheresse, l´acidité ou les terres trop calcaires. La perte annuelle en humus est généralement comprise entre 800 et 1400 kg par hectare et par an. Elle entraîne une libération d´azote variant de 40 à 80 kg. Cette minéralisation doit être compensée pour éviter à terme une dégradation de la structure du sol. Une analyse de terre permet de voir comment évolue la teneur en humus du sol. Cette dernière résulte de l´équilibre entre l´humification de la matière organique libre et la minéralisation de l´humus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Cherchez-vous à maintenir la production malgré le manque de fourrage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui