Réussir lait 24 janvier 2014 à 08h00 | Par La rédaction

Le saint marcellin obtient l’IGP

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CISM

L’indication géographique protégée (IGP) pour le saint marcellin signifie que la production du lait, la transformation et l’affinage doivent être réalisés dans l’aire géographique qui couvre une partie de l’Isère, du nord de la Drôme, et quelques communes de Savoie. Le cahier des charges engage 120 producteurs de lait, 5 producteurs fermiers, et 6 fromageries. 2800 tonnes de saint marcellin ont été vendues en 2012. Le cahier des charges indique que, au moins 80 % de la matière sèche (MS) de la ration totale annuelle doit être issue de la zone géographique. Les vaches laitières sont au pâturage pendant un minimum de 180 jours par an. La surface en herbe pâturée ou servant à l’affouragement en vert doit être de 20 ares minimum par vache laitière. L’herbe sous toutes ses formes représente au moins 50 % de MS de la ration de base annuelle. Les compléments à la ration de base représentent au plus 30 % de MS de la ration totale annuelle. Le chargement global annuel de l’exploitation doit être inférieur ou égal à 1,4 UGB/ha, etc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui