Réussir lait 28 avril 2015 à 08h00 | Par Emeline Bignon

La luzerne enrubannée fait aussi bien que la luzerne déshydratée

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le coût de revient de l'enrubanné serait plus faible que celui de la luzerne déshydratée, avantage qui se combinerait à une meilleure efficacité alimentaire.
Le coût de revient de l'enrubanné serait plus faible que celui de la luzerne déshydratée, avantage qui se combinerait à une meilleure efficacité alimentaire. - © J.-C. Gutner

Utilisée à hauteur de 15 % dans la ration des vaches laitières, la luzerne enrubannée brins courts assure une production laitière et des taux équivalents aux résultats obtenus avec de la luzerne déshydratée brins longs. Tel est le résultat d’un récent essai publié aux 3R et réalisé au lycée agricole de Fontaines en Saône-et-Loire, sur deux lots de 31 Montbéliardes en phase descendante de lactation pendant deux mois. La ration était composée d’ensilage de maïs (45 %) et d’herbe (7 %), de tourteau de colza (21 %), de blé (6 %) et de maïs (4 %), plus 65 g d’urée ajoutés pendant la seconde moitié de l’essai. La luzerne a été distribuée à hauteur de 15 % de la ration. Elle provenait d’une même parcelle en 3e coupe et a été récoltée dans les mêmes conditions, au stade bourgeonnement, avec une valeur en protéines brutes de 171 g/kg (enrubannage) et 172 g/kg (déshy).

L’efficacité alimentaire semble améliorée avec l’utilisation de la luzerne enrubannée, vu la plus faible ingestion enregistrée (22,8 kg/VL/j pour le lot déshy contre 22,2 kg/VL/j le lot enrubannage). Combinée à un coût de revient plus faible de l’enrubanné, cette meilleure efficacité alimentaire permet de réduire le coût de la ration. Il s’élève à 3,76 €/VL avec la luzerne déshydratée contre 3,30 €/VL avec la luzerne enrubannée. L’état corporel s’est amélioré de 0,4 point pour le lot déshy alors qu’il est resté stable pour le lot enrubannage. Le ratio omega 6/omega 3 mesuré dans le lait n’a pas été impacté.

Les auteurs de l’étude rappellent qu’« il est nécessaire de récolter la luzerne à un stade de maturité précoce assurant un rapport feuilles/tiges élevé ainsi qu’une bonne digestibilité. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Cherchez-vous à maintenir la production malgré le manque de fourrage ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui