Réussir lait 24 avril 2018 à 11h00 | Par Emeline Bignon

L’alimentation animale premier débouché des co-produits

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Silo de pulpe de betterave pour l'alimentation des bovins.
Silo de pulpe de betterave pour l'alimentation des bovins. - © Jean-Charles Gutner

12,1 millions de tonnes de matière sèche. Telle est la production de co-produits issus des industries agro-alimentaires en France en 2017, d’après une enquête réalisée par Réséda(1). Ce volume représente deux millions de tonnes de plus qu’il y a dix ans, essentiellement en raison des politiques publiques de soutien aux biocarburants issus du secteur de la distillerie de céréales et des filières oléagineuses. Cela dit, les incertitudes pesant sur le développement des biocarburants en Europe pourraient impacter les volumes dans le futur. En revanche, certains secteurs comme la sucrerie et la brasserie pourraient au contraire se développer et générer plus de co-produits. Côté valorisation, la nutrition animale reste la principale utilisatrice, en consommant les trois-quarts du gisement (9,3 Mt, soit plus de 2,8 tMS depuis 2007), que ce soit dans les usines d’aliments ou directement en élevage.

(1) Réseau pour la sécurité et la qualité des denrées animales

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à utiliser des taureaux en monte naturelle ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui