Réussir lait 22 juin 2007 à 16h44 | Par Annick Conté

Irlande - De gros investissements pour la transformation

Le gouvernement irlandais vient de dégager une enveloppe de 100 millions d´euros pour financer des projets porteurs d´avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Nous avons en Irlande un besoin énorme de rationnaliser la transformation ; c´est un sujet qui nous préocuppe beaucoup », a expliqué Catherine Lescurettes, secrétaire de l´Irish Farmers association, en rappelant qu´en Irlande, l´industrie (coopérative) est confrontée à un gros problème de saisonnalité de la production(1) et que 80 % du lait est exporté surtout sous forme de produits industriels. « Le gouvernement irlandais vient de dégager une enveloppe de 100 millions d´euros pour financer des projets porteurs d´avenir. Fin avril, 17 projets impliquant 13 entreprises et représentant 290 millions d´euros d´investissements ont été annoncés. »
Selon Catherine Lescurettes, une étude est en cours pour estimer l´impact des scénarios qui pourraient émerger du bilan de santé de la PAC sur les producteurs irlandais. ©A. Conté

Une position non finalisée
« La question la plus importante pour les éleveurs irlandais est de savoir à quel prix ils pourront vendre leur lait sur la période 2008-2015 et après l´abolition des quotas », a par ailleurs insisté la représentante irlandaise. D´après les prévisions du Fapri(2), il ne devrait rester en Irlande que 10 000 des 22 000 producteurs actuels en 2015 dans l´hypothèse d´une suppression des restitutions à l´exportation et d´une forte baisse du prix du lait (22 c). « Nous n´avons pas encore finalisé notre position. Nous avons demandé à Fapri et Teagas d´estimer l´impact des différents scénarios qui pourraient émerger du bilan de santé de la PAC sur les producteurs irlandais. Ils vont avoir besoin de prix viables. Ils auront besoin de soutien des marchés au moins jusqu´à la fin du régime des quotas. »
En Irlande, les possibilités de réduire les coûts de production sont limitées, celles d´acquérir du foncier (de 40 000 à 60 000 euros par hectare sans quota !) aussi. Et les producteurs irlandais sont en train de s´endetter dans des investissements environnementaux.

(1) Sept fois plus de lait en mai et juin qu´en juillet !
(2) Institut de recherches de renommée internationale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui