Réussir lait 29 janvier 2009 à 16h53 | Par M. Portier et J-J. Biteau

Épandage des effluents liquides d’élevages - LA RÉPARTITION OPTIMALE PASSE PAR LES INCORPORATEURS ET LES RAMPES

La valorisation des engrais organiques liquides passe par un épandage homogène et par son incorporation. Les équipements évoluent pour obtenir un dosage précis et à une répartition régulière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pichon

Une bonne valorisation du lisier passe par une répartition régulière et un dosage précis. Un malaxage, préalable à l’épandage, permet de disposer d’un produit homogène qui s’épand plus facilement. La réduction de la volatilisation de ce fertilisant organique nécessite une incorporation pendant ou juste après l’épandage : 75 % des déperditions ont lieu dans les quinze heures après l’épandage. En effet, selon des analyses réalisées par les techniciens des chambres d’agriculture, de 5 à 60 % des lisiers se volatilisent, selon la température de l’air et l’état de surface du sol. Le lisier de bovins s’avère plus sensible à la volatilisation, que celui de porc, d’autant plus s’il n’est pas dilué et que le climat est sec.

DISQUES POUR COUVERTS VÉGÉTAUX

En choisissant l’incorporation avec un enfouisseur à dents ou à socs, la dispersion dans l’air est réduite de 95, voire 100 %. Sur une prairie, l’incorporateur permet de localiser jusqu’à 20 m3/ha, sans risquer des pertes conséquentes, selon la profondeur d’enfouissement. Il est aussi important de tenir compte de la pente qui peut entraîner un ruissellement du lisier dans la fissure créée dans le sol.

Les enfouisseurs à simple, ou à double disque, s’utilisent sur les prairies pour éviter les dommages sur les plantes. Ce type d’équipement est intéressant lorsque la puissance disponible pour la traction est réduite. En effet, les enfouisseurs à disques sont moins tirants que ceux à dents et à socs. Le constructeur Samson conseille « l’usage du simple disque pour les petits débits de 10 à 20 m3/ha et pour les sols souples. Le double disque est à prévoir pour des débits plus importants au-delà de 30 m3/ha et pour des terrains plus durs ».

Toujours dans l’objectif de limiter les dégâts sur les cultures, Philippe Guerrero de Fliegl France, préconise aussi « le disque pour les épandages sur prairies. L’injecteur à patins lui est conçu pour fertiliser les céréales, les prairies mais aussi en post semis ». L’une des contraintes des enfouisseurs reste la largeur de travail qui se trouve souvent limitée, pour éviter d’alourdir l’équipement d’épandage : rarement supérieure à 6,5 mètres. Les enfouisseurs à dents et à socs incorporent le lisier sur des sols généralement libérés de leurs cultures.

Lorsqu’il n’y a pas de contraintes d’enfouissement du lisier en même temps que l’épandage, la rampe à buses ou à pendillards est intéressante pour le débit de chantier, avec une largeur de travail jusqu’à 30 mètres. Même de grande largeur l’équipement d’épandage s’adapte facilement au relief du terrain. Chez Armor Industrie, Gilbert Salmon propose, « la rampe à géométrie variable qui s’adapte aux situations de terrain exigeantes. À noter aussi, que la mise en place de vannes d’isolement ou de fermetures individuelles de chaque buse facilite le fractionnement de la largeur épandue ».

RAMPES DE 30 MÈTRES

Pour les rampes à pendillards, les constructeurs adoptent des dispositifs anti-gouttes pour éviter les surdosages en bout de parcelles mais aussi la présence de lisier sur les voies publiques. Dans tous les cas, ces dispositifs d’incorporation nécessitent un répartiteur efficace pour limiter les bourrages et alimenter régulièrement chaque élément. Chaque constructeur développe son principe de broyage et de répartition, souvent réalisé sur la base d’une tête de répartition circulaire de grand diamètre. Le constructeur allemand Fliegl développe un système à vis sans fin animée par un pas alternatif. ■

ÉQUIPEMENTS D'ÉPANDAGE ET TONNES À LISIER

Quatorze fabricants et leurs coordonnées

■ Agrimat : Tél. 0032615113 42 - e.clarinval@agrimat.com
■ Armor Industrie: Tél. 0471636923 -
fla.armor-industrie@wanadoo.fr
■ Bauer : Tél. 004331 4220 03 09 - sales@bauer-at.com
■ Demarest : Tél. 02 99 4440 25 - demarest.sa@wanadoo.fr
■ Fliegl France : Tél. 0240545222 - service@fliegl-France.com
■ Jeantil : Tél. 02 4306 6969 - scm@jeantil.com
■ Jeulin : Tél. 02 54 2006 27 -jeulin-sa@wanadoo.fr
■ Joskin : Tél. 003243 7735 45 - info@joskin.com
■ Mauguin Citagri : Tél. 0243 6416 41 -
accueil@mauguin-citagri.com
■ Miro Sermap : Tél. 0381 5618 00 - miro@miro.fr
■ Pichon : Tél. 02 9834 4100 - info@pichonindustries.com
■ Promodis Cargo: Tél. 0238 6971 60 - Com@promodis.com
■ Samson Agro: Tél. 00 4587 5093 00 - dw@samson-agro.com
■ Sodimac : Tél. 02 9683 7152 - contact@sodimac.fr

EN SAVOIR PLUS

Réaliser des épandages de qualité Les quatre chambres d’agricultures de Bretagne, avec le syndicat des constructeurs de véhicules agricoles (SNCVA), le Cemagref, l’Union européenne, la région Bretagne et EcoDéfi, proposent un guide de 34 pages avec des conseils précis et pratiques pour valoriser les effluents liquides d’élevages.

« Les bonnes pratiques de l’épandage du lisier », Chambre régionale d’agriculture de Bretagne, rond-point Maurice Le Lannou, CS 14 223, 35042 Rennes cedex, tél. 0223482780, fax 0223482748.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Parvenez-vous à effaroucher les oiseaux sur la ferme ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui