Réussir lait 04 avril 2017 à 08h00 | Par La rédaction

En zone de plaine, la moitié des éleveurs auraient un résultat courant négatif

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les revenus des exploitations des Réseaux d'élevage plongent avec pour la première fois des moyennes négatives.
Les revenus des exploitations des Réseaux d'élevage plongent avec pour la première fois des moyennes négatives. - © S. Grente - archives

En 2016, à la morosité des prix touchant les filières lait, viande et cultures, sont venus s'ajouter les problèmes climatiques. Résultat : hormis pour les systèmes à forte valorisation du lait des montagnes de l'Est et les bios de plaine, les revenus des exploitations des Réseaux d'élevage (1) plongent avec pour la première fois des moyennes négatives. Il s'agit d'estimations du résultat courant (avec donc une approche comptable - amortissements) qui est inférieur au revenu disponible (approche trésorerie - capital d'emprunts).

En zone de plaine, la moitié des éleveurs auraient un résultat courant négatif. D'un niveau à peine positif pour les mixtes lait-viande, il est nul pour les laitiers spécialisés et sombre à -10 000 EUR/UMO en présence d'une part importante de cultures de vente. Dans les systèmes montagneux autres que ceux de l'Est, le résultat peine à atteindre 6000 EUR/UMO même si le lait est un peu mieux valorisé et l'évolution des aides PAC un peu plus favorable qu'en plaine, du fait des ateliers de plus petite dimension.

(1) Estimations sur 280 exploitations issues du dispositif Inosys + 18 élevages bio de l'Afocg - à partir des résultats observés en 2015 auxquels sont appliqués des indices d'évolution pour 2016.

 


- © Infographie Réussir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui