Réussir lait 06 décembre 2004 à 15h32 | Par Emeline Bignon

Désherbage des maïs 2004 - Les stratégies « pré plus post » ont donné les meilleurs résultats

Sans atrazine, le désherbage des maïs s´est révélé plus délicat dans la majorité des régions. Un seul passage n´a généralement pas suffi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Cette première campagne de désherbage sans atrazine a posé de grosses difficultés pour la maîtrise des adventices, déplore Guillaume Clouté, d´Arvalis sur la région Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Limousin. Les maïs ont connu un développement lent. Ils ont mis du temps à couvrir les surfaces, ce qui a laissé le champ libre à la prolifération d´adventices. »
La renouée des oiseaux a posé des problèmes de désherbage sur les parcelles dans la plupart des régions. ©C. Gloria

La flore commence déjà à se diversifier
Globalement, sur l´ensemble des régions, un seul passage n´a pas suffi pour venir à bout des mauvaises herbes. Les techniciens sont unanimes, c´est la stratégie du « pré plus post » qui a donné les meilleurs résulats sur le terrain. « Les traitements de pré-levée se sont montrés efficaces pour les premiers semis, note Jean Molines d´Arvalis pour la région Sud-Est. Mais cette stratégie n´a pas été concluante pour les semis tardifs. » Même constat en Normandie et Bretagne. Les traitements de post-levée, quant à eux, ont souvent contraint les éleveurs à effectuer deux passages. « Ces derniers n´ont pas toujours bien fonctionné du fait du manque de fenêtre d´intervention », observe Joël Thierry, ingénieur Arvalis sur la Bretagne. « Nombreux sont les éleveurs qui se sont faits dépasser par les évènements ! », constate Jean Molines.
Par ailleurs, sur les parcelles, la flore est en pleine évolution. Les renouées des oiseaux et renouées liseron ont, semble-t-il, posé de nombreux problèmes de relevées, toutes régions confondues. Dans les Pays de Loire, l´ambroisie commence à se montrer, tout comme l´érodium, le géranium et la véronique de Perse. Celle-ci est également très présente en Bretagne, avec la mercuriale. En Normandie, on note une montée des pensées des champs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Prenez-vous des mesures de biosécurité ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui