Réussir lait 08 décembre 2006 à 17h02 | Par Costie Pruilh

Consommation du futur - Les desserts lactés garderont la cote

Les fromages et l´ultra frais se porteraient bien. La baisse de la consommation du beurre va se poursuivre. Celle de viande bovine aurait plutôt tendance à baisser.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

A l´horizon 2020 que mangerons-nous ? Les économistes de la chambre d´agriculture de Normandie, réunis en colloque autour de ce sujet, se sont dits que cela dépendrait peut-être de l´évolution des revenus des ménages modestes et des efforts politiques pour faire changer les habitudes alimentaires vers moins de calories, moins de gras et moins de sucre.
Quel que soit le scénario, la consommation de beurre recule, mais plus fortement dans le scénario nordique (croissance des revenus forte et répartition plus égalitaires des revenus, politique nutrition santé forte). Dans tous les scenarios, la consommation augmente pour les céréales, les huiles végétales, la volaille et le sucre, qui sont des denrées bon marché. La consommation de fromage augmente dans tous les scénarios sauf dans celui de crise (croissance des revenus faible et répartition plus inégalitaire des revenus, politique nutrition santé peu visible). La consommation de boeuf et de veau baisse dans tous les scénario sauf dans le nordique où elle se maintient grâce à la hausse du pouvoir d´achat des ménages modestes.

Un effet générationnel important
Pour le Crédoc(1), l´effet de l´âge et surtout de la génération marque les habitudes de consommation. Le consommateur achète plus de plats cuisinés et moins de produits agricoles bruts moins onéreux. En 2000, les ménages ont dépensé cinq fois plus pour des produits élaborés que pour des produits agricoles bruts.
En étudiant les caractéristiques de consommation des nouvelles générations et l´effet de l´âge, le Crédoc a estimé qu´à l´horizon 2020, on mangerait moins de beurre pour des raisons esthétiques et de santé. Par contre, on mangerait plus de yaourt, fromages blancs, crèmes desserts et crème fraîches, du fait d´une gamme diversifiée et innovante et d´opérations marketing de grande ampleur. On devrait également manger moins de fruits et légumes frais, moins de boeuf et de veau.

(1) Crédoc : Centre de recherche pour l´étude et l´observation des conditions de vie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui