Réussir lait 03 juin 2013 à 10h48 | Par Gaëtan Coisel

Bien choisir son plateau

Réglementés en taille et en poids, les plateaux fourragers bénéficient pourtant d’innovations techniques et se montrent toujours plus performants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L.Vimond

Les plateaux fourragers restent des véhicules roulants simples. Pourtant, certains constructeurs rivalisent d’astuces pour proposer à leurs utilisateurs des solutions de report de charge, de hauteur de plancher minimale, ou tout simplement de robustesse de l’ensemble routier. Mais comme tous les véhicules roulants, les plateaux fourragers se plient à une législation assez stricte concernant les dimensions et le tonnage. Dernièrement, les plateaux fourragers, comme tous les matériels remorqués depuis le 1er janvier 2013, se sont vu imposer, en plus de la réception Drire habituelle, de posséder leur propre carte grise. Pour ce faire, il suffit au constructeur, au concessionnaire ou à l’agriculteur de fournir le « certificat non barré » (pendant du barré rouge) à la préfecture, qui en retour délivrera la carte grise avec l’immatriculation du véhicule.

 

Les constructeurs visent un plancher le plus bas possible

 

Les modèles les plus courants sont les véhicules traînés de 8 à 12 mètres. Les modèles semi-portés quant à eux se distinguent par leurs manœuvres facilitées en marche arrière et leur report de charge sur le tracteur. La longueur et la charge utile étant bridées par la législation, le nerf de la guerre entre constructeurs se joue sur la hauteur de plancher. En effet, après avoir conçu des matériels acceptant 20 tonnes de charge utile, en ayant dimensionné châssis, essieux et pneumatiques en conséquence, certains constructeurs arrivent à descendre en dessous d’un mètre de hauteur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Etes-vous prêt à embaucher un salarié non issu du milieu agricole ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 24 unes régionales aujourd'hui