Réussir lait 29 mars 2007 à 17h08 | Par Emeline Bignon

Alimentation - Le sélénium organique est autorisé comme additif nutritionnel

Une source de sélénium organique est autorisée en Europe, en tant qu´additif nutritionnel. A la clé, une meilleure biodisponibilité de cet oligo-élément.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le Sel-Plexr, une source de sélénium organique, est autorisé en Europe depuis fin novembre en tant qu´additif nutritionnel. Jusqu´alors, seule la forme minérale (sélénite de sodium) était disponible sur le marché français.
« Or, cette dernière présente un niveau d´assimilation sanguine assez réduit, et son principal défaut tient à un stockage relativement limité par les animaux, estime Christophe Tanguy de la société Alltech. Si l´utilisation de sélénite de sodium permet de subvenir au besoin d´entretien des animaux, elle ne suffit pas pour assurer un statut en sélénium suffisant lors des périodes de stress comme le début de lactation, le vêlage, ou les maladies. »
« Le sélénium organique présente, quant à lui, une plus grande biodisponibilité pour les bovins, assure Francis Enjalbert, de l´école nationale vétérinaire de Toulouse. Cet oligo-élément est alors mieux assimilé, mieux stocké et il peut être utilisé par l´animal en cas de besoin. » L´amélioration du statut en sélénium des bovins laitiers devrait permettre aux éleveurs de réduire les mammites, les taux cellulaires et d´améliorer les performances de reproduction et la santé générale du troupeau.

Fabriqué à partir de levures
Le Sel-Plexr est fabriqué à partir de levures Saccharomyces cerevisiae qui se développent sur de la mélasse enrichie en sélénite. Les levures sont capables de transformer le sélénium minéral en sélénium organique, tel que le font les plantes. « Comme il s´agit d´un additif, il figurera clairement sur les étiquettes d´aliments, spécifie Alltech. Nous préconisons une dose de 0,3 mg par kg de matière sèche ingérée. »
« Étant donnée la marge de manoeuvre assez réduite entre le niveau des recommandations et le plafond maximal d´incorporation (0,5 mg/kg MS), l´amélioration de la biodisponibilité du sélénium présente un avantage intéressant », conclut Francis Enjalbert.
Un autre additif de ce type, commercialisé par Lallemand (Alkosel) devrait apparaître sur le marché dans les prochains mois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Parvenez-vous à effaroucher les oiseaux sur la ferme ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui