Réussir lait 07 janvier 2005 à 14h43 | Par Emeline Bignon

Alimentation des bovins - Oméga 3, oméga 6, CLA. Les acides gras du lait étudiés grandeur nature

De récents travaux affinent les connaissances concernant les effets de l´alimentation sur la matière grasse des laits de mélange.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Les essais que nous avons menés en station et en élevages confirment l´importance des régimes de base sur la composition en acides gras du lait, souligne François Chénais, de l´Institut de l´élevage, au terme de trois années d´essais comparatifs entre plusieurs types de ration représentatives du Grand Ouest. Ces travaux portent sur des analyses de laits de mélange.
Les différents régimes étudiés peuvent schématiquement se répartir en trois classes. D´un côté, on trouve les régimes hivernaux qui se caractérisent par des laits riches en acides gras moyens et saturés et, de l´autre côté, les régimes à base d´herbe pâturée donnant des laits riches en acides gras longs et insaturés, dont les oméga 3 et les CLA, reconnus de bonne valeur nutritionnelle. Les régimes mixtes à base de pâturage et d´ensilage, quant à eux, donnent des laits avec un profil intermédiaire.
« Les différences de profils en acides gras obtenus avec les régimes de type estival à base d´herbe pâturée et les régimes de type hivernal à base de fourrages conservés apparaissent particulièrement marquées ».
La nature du fourrage est le principal levier pour améliorer le profil en acides gras du lait. ©F. Mechekour

Les laits d´hiver affichent en effet un rapport oméga 6 sur oméga 3 plus élevé que les laits d´été. D´autre part, ils présentent aussi un rapport acides gras saturés sur acides gras insaturés plus fort. « Or, plus ces deux indicateurs sont élevés, moins l´impact s´avère favorable à la santé du consommateur. »
Parmi les différents régimes hivernaux étudiés, tous ne présentent pas les mêmes effets sur la composition fine du lait. Quelques nuances ressortent de l´étude menée en station. Les régimes à base d´ensilage de maïs complémentés avec du tourteau de soja donnent des laits plus riches en acides gras moyens et saturés que les régimes à base d´ensilage d´herbe. Mais l´utilisation de tourteau de colza en substitution au soja inverse ces résultats. L´ensilage de maïs complémenté avec du colza donne alors des profils en matière grasse du lait aussi intéressants que ceux obtenus avec des rations à base d´ensilage d´herbe. Même si le maïs ensilage n´apparaît pas le meilleur fourrage en terme d´incidence santé pour le consommateur, il est possible de « corriger » cet effet grâce à l´utilisation du tourteau de colza.
Travaux présentés lors des dernières Rencontres Recherche Ruminants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Réussir Lait se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Question du mois

Prenez-vous des mesures de biosécurité ?

Répondez à la question

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui