Aller au contenu principal
Journée Méca F&L 2018

[VIDEO] Porter des charges, compter des pommes, cueillir des fraises... des robots et outils innovants

 

Quatrième partie de notre série de reportages consacrés à la journée Méca Fruits & Légumes: deux robots et un outil innovants en cultures fruitières et maraîchères.

 

IRSTEA

Robots porteurs de charge

L’IRSTEA (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture) travaille à la conception de robots porte-charges pour travailler sous serre, en vigne, en verger ou en entrepôt. Deux modèles existent, l’un peut suivre une personne par reconnaissance laser de ses jambes mais est capable de revenir automatiquement en bout de rang. C’est le modèle Effibot. Mais pour les environnements poussiéreux, le second utilise la technologie radio pour suivre une personne ou un autre robot. Cette dernière technologie permet de travailler dans un rang différent mais proche de celui où se trouve le robot.

Mécavision

Outils de comptage de pomme en verger

Le Ctifl présente un outil embarqué de comptage des pommes. Son objectif est de pouvoir compter le nombre de boutons floraux ou de pommes afin de gérer l’éclaircissage ou d’évaluer la récolte. Positionné à l’avant d’un tracteur, cet outil prend des photos dès l’entrée dans le verger et s’arrête dès sa sortie grâce aux données de géolocalisation de la parcelle de Google Earth. Ces photos sont ensuite analysées par un logiciel qui va compter les inflorescences au stade 2 ou les pommes à partir de 35 mm.

Octinion

Robot cueilleur de fraise

Le constructeur belge Octinion a présenté un prototype de robot cueilleur de fraise hors-sol. Un bras articulé, doté d’une pince, est porté par un chariot autonome muni de trois caméras qui identifient les fruits à récolter selon leur couleur et leur calibre (possibilité de tri à la qualité). Le fruit pendant est alors pris dans une pince munie d’un revêtement très souple, puis incliné à 90° pour faciliter la rupture du pédoncule. Il est ensuite déposé dans une barquette. La fréquence de ramassage est de 4’ par fruit (3’ pour un ramasseur). Selon Tom Coen, directeur Octinion, les évolutions de ce prototype porteront que la vitesse de récolte en limitant les temps morts et surtout la gestion des barquettes. Un second robot devrait être utilisé pour la logistique du flux de récolte (approvisionnement en barquette, évacuation des colis…). Autre point à résoudre l’identification et la préhension des fruits multiples sur une même hampe. En revanche, le marquage des fruits serait plus faible que par récolte manuelle. Le constructeur prévoit d’utiliser deux robots de cueille par hectare. L’entreprise envisage une première commercialisation en 2019 avec un prix d’achat + maintenance de plus de 100 000 euros.

 

 

A voir aussi sur la journée Méca F&L :

Les espoirs de la robotique

3 robots de désherbage pour le maraîchage

2 tracteurs électriques polyvalents

2 drones pour cartographier les parcelles

2 robots de tonte en vergers et vignes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su