Aller au contenu principal

Tour de France Primeurs : un premier succès à renouveler

© Alain Martinez

Ce fut un des évènements de l’été : le tour de France des Primeurs qui s’est déroulé entre le 2 et le 27 juillet dernier a connu une franche réussite.

Initié par Atef Barbouche, primeur parisien (La Ferme de Longchamp) avec plusieurs confrères et consœurs de cette nouvelle génération de primeurs (Rémy Langlois, Virginie Souchet, David Dohin…), l’initiative avait tout de suite trouvé un écho chez les grossistes - Blampin Fruits et Banagrumes étaient sponsors – et chez les organisations professionnelles (Saveurs Commerce, Fédération des marchés de gros de France).

Dès son départ, l’évènement avait fait très fort en étant convié au Sénat par le président Gérard Larcher accompagné, pour l’occasion par Annick Girardin, ministre des Outre-Mer. La caravane s’est ensuite arrêtée sur les marchés de gros de Rungis, Caen, Tours, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice, Grenoble, Lyon, Lille. Chaque étape a été aussi l’occasion pour les primeurs de rencontrer des producteurs et des consommateurs sur les marchés de plein vent.

David Dohin se remémore cette aventure : « Ce fut d’abord une belle aventure humaine. Ensuite, nous nous sommes rendu compte qu’il fallait renforcer l’information entre le détaillant et l’amont. Les visites professionnelles que nous avons effectuées chez des producteurs de pommes de terre ou de tomates l’ont souligné. La filière a besoin d’acteurs engagés -producteurs, grossistes, détaillants, - travaillant main dans la main. A l’autre bout de la chaîne, si je puis dire, sur les marchés de plein vent, nous avons remarqué que le consommateur était très à l’écoute du message des primeurs. Il se sent un peu perdu face à toutes les informations diffusées par les média. Et nous avons aussi été surpris par le nombre de personnes venues à notre rencontre, spécialement sur le marché Saint-Charles à Paris, où s’est terminé notre périple. »

David Dohin a une foule de souvenirs mais un en particulier : « c’était sur un marché de Montpellier. Dans notre tour de France, nous mettions en avant le CAP Primeurs. Une dame avait pris rendez-vous avec nous et est venu avec son fils pour en savoir plus. Après nos échanges, c’est tout juste si le garçon ne signait pas tout de suite… »

Un tel premier résultat incite à renouveler l’expérience. « En 2020, je pense que nous nous concentrerons principalement sur les consommateurs. Et puis, lorsque nous avons été reçus au Sénat, le Président Larcher a exprimé le désir de voir le prochain tour de France primeurs débuter en Outre-Mer », conclut David Dohin

 

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su