Aller au contenu principal

Sitevi : un salon pour trois filières

Le Sitevi s’annonce comme l’épicentre des trois filières vigne-vin, olive et fruits-légumes avec 1 100 exposants. Les Sitevi Innovation Awards 2019 ont donné les tendances.

L’édition 2019, qui se déroulera à Montpellier du 26 au 28 novembre, propose plus de 50 rendez-vous aux visiteurs.

« Le Sitevi 2019 affiche complet ! Avec près de 1 100 exposants, dont 186 nouveaux venus », a annoncé Isabelle Alfano, directrice du Sitevi. L’édition 2019, qui se déroulera à Montpellier du 26 au 28 novembre, propose toujours autant d’animations et de temps forts pour accompagner les visiteurs comme les conférences et ateliers (plus de 50 rendez-vous sur trois jours), le Village Start-ups (une dizaine de jeunes pousses innovantes), le job dating, le pôle Recherche & Développement… A chaque édition, les Sitevi Innovation Awards mettent en lumière les innovations les plus marquantes du secteur. En 2019, parmi les 77 dossiers reçus, 19 produits et services ont été récompensés par le jury (2 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 12 médailles de bronze).

Nouvelle variété de poire bicolore

« Ils illustrent les tendances majeures du salon : le numérique et ses applications, la réduction de l’usage des produits chimiques et la différenciation commerciale », assurent les co-présidents des Sitevi Innovation Awards. Parmi les lauréats, New Holland (médaille d’or) propose un service de « polyvalence à la demande ». L’objectif est de rendre les outils de toutes marques « interopérables » avec les porteurs d’une autre marque. Le numérique, c’est aussi la possibilité d’automatiser des process et de fournir des fonctions inédites. C’est ainsi que Sun’Agri (médaille d’or) propose un système « d’agrivoltaïsme » où des panneaux photovoltaïques sont installés au-dessus de la culture (vigne, verger, serre…), et ont pour mission de protéger la culture sans nuire à sa productivité. Aquadoc avec son système Andromède (médaille de bronze) offre la possibilité à des groupes d’irrigants (Cuma, Asa…) de pratiquer une irrigation connectée et optimisée. Le système Bliss développé par Irstea (médaille d’argent) est un système de pulvérisation de précision confinée par lames d’air qui empêche quasiment toutes les pertes de produit. « La tendance est aussi à la substitution des produits chimiques par des produits plus neutres », relève le jury. Agrauxine propose Julietta® (médaille de bronze), le premier biofongicide à base de levures vivantes de Saccharomyces cerevisiae LAS02 pour lutter contre le botrytis sur vigne et sur plusieurs productions de fruits et légumes. La différenciation commerciale, troisième tendance du concours, est illustrée par la poire CH201cov proposée par Dalival (médaille de bronze). Il s’agit d’une nouvelle variété de poire bicolore, bien identifiable par le consommateur, distribuée sous la marque Fred®. Le Sitevi est aussi un rendez-vous pour la filière olive, partie à la reconquête des marchés. « Il faut agir sur des leviers comme la taille, l'amendement, la protection sanitaire, l'irrigation et les faire progresser de manière coordonnée sur le long terme », précise Laurent Bélorgey, président de France Olive. Pour cela, le carnet de l’oléiculteur est le document de référence. La version 2020 sortira prochainement.

Informations et inscriptions

Plus de 50 conférences et ateliers sont proposés aux visiteurs du Sitevi.

Journée de l’oléiculture – Aider à mieux produire et commercialiser, par France olive - Mardi 26 novembre de 9h à 13h Salle D

Comment simplifier la mise en marché des fruits et légumes frais de l’amont à l’aval ? - Mardi 26 novembre de 14h à 15h Salle D

SudArbo, 20 ans d’accompagnement des pratiques, par la Chambre régionale d’agriculture Hérault - Mercredi 27 novembre de 11h à 12h30 Salle B

Désherbage les « voies du futur » : la lutte bio contre les adventices, est-ce possible ? Par Réussir Fruits & Légumes et Réussir Vigne - Mercredi 27 novembre de 14h à 15h30 Salle D

La lutte bio contre les adventices, est-ce possible ?

La lutte contre les mauvaises herbes a renoncé au tout chimique. Un « nouvel âge du désherbage » va intégrer de nouvelles technologies et s’adapter tant à la biodiversité qu’aux changements climatiques… Le désherbage de demain doit s’appréhender avec un œil neuf, alternatif, durable et bio. C’est pourquoi les rédactions de Réussir Fruits & Légumes et Réussir Vigne ont invité des spécialistes pour informer de nouvelles pistes encore peu développées. René Sforza, EBCL (ARS) Montpellier, témoignera des possibilités de la lutte biologique avec des ennemis naturels et Antoine Meyer, président d’IBMA abordera les nouvelles voies du biocontrôle.

Mercredi 27 novembre Désherbage les « voies du futur » : la lutte bio contre les adventices, est-ce possible ? 14h - 15h30 • Salle D

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes