Aller au contenu principal

Pomme : trente ans d’évolution des variétés

Les évolutions des variétés de pomme et leur perception par les consommateurs étaient au programme d’une rencontre technique du CTIFL organisée au centre de Balandran (Gard).

La variété constitue le premier critère d'achat des pommes.
La variété constitue le premier critère d'achat des pommes.
© RFL

A chaque consommateur sa ou ses variétés de pomme. C’est l’une des particularités de ce fruit : le consommateur est capable d’identifier plusieurs variétés de pomme, qui constituent le premier critère d’achat. Le CTIFL, associé à l’ANPP, la FNPF et le Gefel, organisait début novembre une rencontre technique sur l’évolution et l’évaluation des variétés de pomme. Cette journée s’est tenue sur le centre opérationnel de Balandran (Gard) et, nouveauté, sa première partie a été retransmise en direct.

« Nous avons fait ce choix compte tenu du succès important des webinaires du CTIFL depuis mars 2020 », a expliqué Sarah Moyse, directrice du centre de Balandran. Levier essentiel pour répondre aux exigences de compétitivité des vergers français, le choix variétal est l’une des premières questions que se posent les producteurs avant l’implantation d’un verger. Golden Delicious et Gala représentent près de la moitié des surfaces plantées en France (respectivement 29 et 20 %), devant Pink Lady (11 %), Granny Smith (9 %) et un trio composé de Fuji, Braeburn, et Red Delicious (4 % chacun).

Trente ans d’observation variétale

Les variétés classiques sont plutôt en baisse, sauf Gala et Fuji, tandis que la part des variétés sous démarche club augmente avec une forte domination de Pink Lady. Chez les variétés terroir, Belchard/Chantecler est en hausse. Côté consommation, « la progression des achats de Pink Lady est remarquable, d’autant plus que c’est une variété bien valorisée », a souligné Matthieu Serrurier, expert économique du CTIFL.

L’assortiment en point de vente varie selon les circuits de distribution et les régions. « La diversité de cet assortiment est une richesse », a poursuivi Matthieu Serrurier. Vincent Mathieu et Sandrine Codarin ont présenté les résultats d’une étude sur les observations variétales compilées depuis plus de trente ans sur trois sites d’évaluation : INRAE d’Angers, centres CTIFL de Balandran et de Lanxade (Dordogne).

Le comportement en conservation des variétés récentes est étudié au sein d’un réseau comprenant le Cefel (Tarn-et-Garonne) et les centres CTIFL La Morinière (Indre-et-Loire) et Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône). L’objectif de ce réseau est de définir les durées et conditions de conservation ainsi que les sensibilités observées. Ces informations sont importantes pour les obtenteurs, producteurs et stations fruitières afin de proposer aux consommateurs une qualité optimale.

Les plus lus

Les chaufferettes Wiesel commercialisées par Filpack permettent un gain de température à l'allumage supérieur à celui des bougies.
Chaufferettes contre le gel en verger : un intérêt sur les petites parcelles très gélives

Le risque de gel fait son retour sur cette deuxième quinzaine d'avril. Plusieurs entreprises proposent des convecteurs à…

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

verger abricot Drôme - Emmanuel Sapet
En Ardèche, de fortes pertes dans les vergers d'abricotiers sont à déplorer

Des chutes physiologiques importantes de fleurs sont à déplorer dans des vergers d'abricotiers d'Ardèche, de la Drôme et de l'…

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Loi Agec et emballage plastique des fruits et légumes : le Conseil d’Etat rejette le recours, Plastalliance va porter plainte devant l’UE

Suite à l’audience du 4 avril, le Conseil d’Etat a rejeté, par ordonnance du 12 avril 2024, la requête de Plastalliance aux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes