Aller au contenu principal

Cerise - Le cerisier fait le mur

L'originalité de la conduite en mur fruitier réside dans la pratique d'un rognage mécanique qui limite les temps de taille en hiver. © Réussir Frutis & Légumes

Depuis 2005, le lycée agricole Louis Giraud et le domaine expérimental La Tapy étudient le mur fruitier en comparaison au gobelet, très répandu dans nos régions. Après 6 années de production, il est temps d’en faire le bilan.
Ce mode de conduite, inspiré du pommier, consiste en la formation d’une haie fruitière, où la production n’est plus réalisée sur un volume (l’arbre) mais sur une surface. L’originalité de ce mode de conduite réside dans la pratique d’un rognage mécanique qui devra limiter les temps de taille en hiver. L’objectif est donc de réduire les coûts de production, en limitant les temps de taille d’une part, mais également les temps de récolte d'autre part grâce à une meilleure accessibilité des fruits.

 

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi