Aller au contenu principal

Pruneau - Le Pruneau d’Agen tient le prix

Malgré la crise, à la fois conjoncturelle et structurelle, que subit sa filière, le pruneau d’Agen continue de se vendre plus cher que ses concurrents.

© Réussir F&L

Dans une conjoncture de crise, le pruneau d’Agen a enregistré une lente diminution de ses ventes sur le marché français, et ce, depuis la campagne 2006-2007. Quant aux exportations, elles ont continué de chuter face à la pression des prix bas des pruneaux chiliens.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    De faibles apports

    Tendance : Les volumes du Sud-Est sont restés limités, en semaine 24, et ont été

  • Vignette
    Un bon écoulement

    Tendance : Les ventes ont affiché un bon rythme, ces derniers jours, avec de bon

  • Vignette
    Des ventes insuffisantes

    Tendance : La chaleur et le soleil ont tendance à activer les productions, dans

  • Tendance : regain d’activité

    La chaleur et le soleil ont dynamisé les ventes des produits de saison, en fin de semaine 24.

  • Vignette
    Un marché plus allégé

    Tendance : Le tassement des apports bretons (1.220 t, commercialisées vendredi)

  • Vignette
    De larges disponibilités

    Tendance : Malgré d’importants volumes de ventes, avec le beau temps et les nomb