Aller au contenu principal

S'ouvrir à la serre semi-fermée

En investissant dans des serres semi-fermées, Vincent et Davy Clément ont sécurisé leur production face au risque sanitaire. Leur démarche ne s'arrête pas là avec la volonté de maîtriser le coût de l'énergie.

Vincent et Davy Clément cultivent une partie de leurs tomates dans une serre semi-fermée depuis 2013. Installés à Raphèle-lès-Arles (13) sur 1,2 ha de serres en 2007, puis 1,2 ha supplémentaire en 2009 avec l'installation d'une chaudière bois, les deux frères ont donc continué à investir dans leur outil de production. « Il fallait réagir car on était en danger », témoigne Vincent Clément en faisant référence à la pression sanitaire que connaît la tomate dans cette région, notamment celle de l'aleurode.


Lire la suite dans le Références Tomate hors-sol, supplément au numéro 354 de RFL.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi