Aller au contenu principal

Fraise - La fraise belge passe au hors-sol

Avec Elsanta, comme variété leader, la Belgique argumente sur la fiabilité de sa fraise à tous les stades de la filière. Elle s'appuie sur une technique hors-sol maîtrisée.

9 kg/m2, plus de 20kg récoltés par heure, les table-top s'amortissent sur 10 ans. © Réussir F&L

La production de fraise belge est l’histoire d’un succès, celui d’une variété : Elsanta. Plus de trois quarts (85 %) des 40 000 tonnes de fraises belges, essentiellement flamandes, sont issues de cette variété. « La grande réussite d’Elsanta est d’apporter une qualité moyenne à tous les acteurs de la filière, producteurs, distributeurs, consommateurs » précise Jan Engelen, directeur marketing du cadran d’Hoogstraten. Alors point de superlatifs pour qualifier une fraise belge, si ce n’est «fiabilité» à tous les niveaux : rendements, aspect visuel, qualité gustative, tenue… et disponibilité. Car les différents modes de culture d’Elsanta lui permettent d’être présente 10 mois sur 12.

 

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Une qualité fragile

    Tendance : La fin de semaine 24 s’est montrée plus active et moins fournie en vo

  • Vignette
    De faibles apports

    Tendance : Les volumes du Sud-Est sont restés limités, en semaine 24, et ont été

  • Vignette
    Un bon écoulement

    Tendance : Les ventes ont affiché un bon rythme, ces derniers jours, avec de bon

  • Vignette
    Des ventes insuffisantes

    Tendance : La chaleur et le soleil ont tendance à activer les productions, dans

  • Tendance : regain d’activité

    La chaleur et le soleil ont dynamisé les ventes des produits de saison, en fin de semaine 24.

  • Vignette
    Un marché plus allégé

    Tendance : Le tassement des apports bretons (1.220 t, commercialisées vendredi)