Aller au contenu principal
PACA

Appel aux producteurs d’amandes

Toute une filière en construction s’est réunie lors de la première journée technico-économique de l’amande, mi-novembre, pour partager références techniques et demandes du marché.

PRODUCTEURS, TECHNICIENS, TRANSFORMATEURS ET PREMIERS METTEURS EN MARCHÉ ont échangé sur les atouts et les freins de la filière amande. © M. LE CORRE

« Ce plan de relance a été initié à la demande de transformateurs : confiseurs et nougatiers », rappelle André Pinatel, président d’honneur de la chambre d’agriculture Provence-Alpes-Côte d’Azur, en introduction à cette première journée technico-économique amande. Et ils étaient présents. Ils étaient même invités à exprimer leurs besoins à la cinquantaine de producteurs présents dans la salle de Plan d’Orgon (13) mi-novembre. « J’ai besoin de 100 tonnes d’amandes bio sur lesquelles je suis prêt à m’engager financièrement pour aider à la production », lance Franck Bonfils, de l’entreprise un Air d’ici. « Nous recherchons 200 tonnes d’amande de Provence pour la fabrication de calissons », annonce aussi le représentant des Calissons du Roy René.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi