Aller au contenu principal

La fraise européenne au contact

L’Espagne prévoit une baisse de superficies de fraise au bénéfice des autres fruits rouges alors que l’Italie et la France continuent de progresser.

Le groupe de contact sur la fraise, regroupant la France, l’Espagne et l’Italie a tenu sa quinzième rencontre annuelle à Agen (47) en mars dernier. Celui-ci permet aux associations des producteurs de fraise – FresHuelva et Fepex pour l’Espagne, Asso Fruit pour l’Italie et l’AOPn Fraises de France pour la France ainsi que les attachés agricoles des ambassades de France et d’Espagne – de faire un point de campagne et d’aborder des sujets communs. « D’une manière globale, les bilans 2016 sont satisfaisants dans les trois pays. La dernière campagne était marquée par la précocité de la production et des résultats corrects », résume Caroline Granado, directrice de l’AOPn Fraises de France.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Déclin des apports 

    Tendance : Les mises en marché françaises se sont avérées plus limitées, en sema

  • Vignette
    Bon équilibre

    Tendance : L’offre est restée limitée, avec les travaux d’arrachages/replantatio

  • Vignette
    Un disponible plus raisonnable

    Tendance : La nette diminution du disponible en Provence (1.600 t, vendredi), li

  • Vignette
    Un marché de l’ananas difficile

    Ananas : L’offre de Sweet s’est écoulée difficilement, sur un marché peu animé,

  • Vignette
    Une qualité fragile

    Tendance : La fin de semaine 24 s’est montrée plus active et moins fournie en vo

  • Vignette
    De faibles apports

    Tendance : Les volumes du Sud-Est sont restés limités, en semaine 24, et ont été