Aller au contenu principal

L’asperge a le vent en poupe

La demande de la distribution et l’intérêt du consommateur dynamisent les plantations et replantations dans tous les bassins. De plus, l’innovation technique incite de nombreux producteurs à se lancer ou se spécialiser dans cette culture.

Portée par des cours satisfaisants, un marché ouvert au niveau national et peu concurrencé aux niveaux européen et mondial, l’asperge a le vent en poupe. Le développement des plantations sur les trois dernières années se constate dans tous les bassins de production grâce au développement de la vente directe, mais surtout à la demande de volumes de la part de structures commerciales dans le Sud-ouest, le Val de Loire et le Sud-est (voir encadrés). Christophe Paillaugue, président de l’AOPn Asperges de France, se satisfait de cette dynamique. « Elle permet de ne pas laisser la place sur notre marché national à d’autres origines, notamment les Pays-Bas et l’Allemagne qui peuvent-être très concurrentiels avec des coûts de main-d’oeuvre réduits », précise-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi