Aller au contenu principal
Nouvelle-Aquitaine

Les tomates et les fraises chez Mc Donald's!

McDonald’s va doubler son approvisionnement en tomates auprès de Rougeline. La fraise pourrait aussi faire l’objet d’un nouveau contrat.

LES RESPONSABLES DE ROUGELINE, FLORETTE ET MCDONALD’S ont vanté la contractualisation et négocient le doublement de l’approvisionnement en tomates. © D. CORDAZ

« Une contractualisation sérieuse, dans la durée, a un vrai sens », a lancé Gilles Bertrandias, directeur général de Rougeline. Dans ses locaux, à Marmande, il a accueilli les responsables de McDonald’s France et de Florette Food Service. Ils ont mis en avant la contractualisation qui a démarré dans les années 2000 autour de l’approvisionnement en tomates charnues durant la période estivale. Les agriculteurs de Rougeline fournissent 200 tonnes de tomates qui entrent dans la composition des burgers. Et tous aimeraient bien doubler la mise. En effet, la fin du contrat arrive en 2018 et les pourparlers sont engagés pour doubler le volume de tomates vendues à McDo, passant de 200 à 400 tonnes. Au fil des années, McDo a développé des contrats de ce type pour assurer ses approvisionnements. La première production qui a bénéficié d’une contractualisation a été le blé. Logique, la céréale qui est côtée en bourse n’apporte pas les garanties de stabilité après lesquelles courent McDonald’s.

La fraise intéresse aussi la chaîne de fast-food

Les autres productions ont été la pomme de terre, le boeuf, le poulet, et le duo salade / tomate. La fraise pourrait bien se "la ramener" dans ce club fermé. Mais le fruit est assez fragile et a demandé de nombreux tests afin de trouver la formule idéale. Finalement, elle trône sur un dessert glacé, fraîche et coupée finement. Développé cet été, « l’essai a été concluant », a confié Rémi Rocca, directeur des achats de McDonald’s France.

À lire aussi

  • Vignette
    Tendance : évolution en ordre dispersé

    Le commerce est resté décevant pour le chou-fleur, l’endive et le poireau, les ventes manqu

  • Vignette
    Perspective : un contexte moins favorable

    La poursuite des vacances scolaires dans deux zones sur trois, dont la région parisienne, et la f

  • Vignette
    Carotte

    Tendance : Les arrachages sont restés difficiles, après les intempéries, et les écarts de

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance : Le marché est resté peu évolutif, sur l'ensemble de la semaine.

  • Vignette
    Concombre

    Tendance : La saison française s'est mise en place, avec le début d

  • Vignette
    Endive

    Tendance : Le marché est resté morose, ces derniers jours.