Aller au contenu principal
Bio

Les fruits et légumes, vedettes de l’offre locale des magasins bio

Pour Burkhard Schaer, codirecteur d’Ecozept, « il semble y avoir eu une amélioration des relations entre producteurs locaux et magasins bio ». © Philippe Gautier - FLD

À l’occasion de Natexpo (20 au 22 octobre), le cabinet d’étude franco-allemand Ecozept a présenté les résultats d’une enquête, menée entre mai et juin 2019, sur la présence des produits locaux dans les magasins bio français.

Premier enseignement : 97 % de l’échantillon (106 magasins dans douze régions) s’approvisionnent en produits locaux, et pour 75 % d’entre eux le chiffre d’affaires assuré par ces produits a progressé de 10 % depuis la précédente enquête menée par Ecozept sur le sujet en 2015.

77 % des magasins considèrent que proposer du bio local est une obligation (61 % en 2015) suivant la clientèle de plus en plus sensible à cela.

Les fruits et légumes arrivent très largement en tête dans l’approvisionnement local des magasins spécialisés bio. D’après Ecozept, 91 % des magasins se fournissent en légumes et 86 % en fruits (œuf et dérivés sont en troisième position avec 78 %).

Les légumes particulièrement participent aux meilleures ventes du magasin. Cependant, compte tenu des disponibilités en région et de la saisonnalité des produits, les magasins sont obligés d’aller chercher fruits et légumes plus loin. Du coup, le terme “local” revêt différentes définitions.

« Une amélioration des relations entre les producteurs locaux et les magasins spécialisés bio »

Pour les chaînes, un produit local se situe dans un périmètre de 150 km. Mais, pour les indépendants, la définition est beaucoup plus aléatoire d’un magasin à l’autre. La moyenne se situerait aux alentours de 105 km.

« Par rapport à 2015, il semble y avoir eu une amélioration des relations entre les producteurs locaux et les magasins spécialisés bio, souligne Burkhard Schaer, codirecteur d’Ecozept. Dans le passé, ces derniers évoquaient des problèmes de qualité de produit, des difficultés dans les livraisons ou dans la facturation. Le lien direct entre amont et aval s’est singulièrement renforcé. Certains défis subsistent : une meilleure communication sur le point de vente et la mise en place d’une organisation efficace concernant l’approvisionnement. »

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su