Aller au contenu principal
Marché européen

Le tariff only, l’allié du consommateur

Que se passerait-il si le marché européen de la banane n’était approvisionné qu’avec une seule origine ? Eurodom a étudié cette hypothèse et nous publions le résultats de cette enquête.

La question des droits de douane appliqués à la banane sur le territoire communautaire fait l’objet depuis vingt ans d’une confrontation entre les pays latino-américains et l’Union européenne. On retrouve celle-ci au sein de l’Union européenne entre les pays producteurs, qui soutiennent le niveau actuel du droit et d’autres membres de l’Union qui plaident pour une réduction du tarif au motif qu’elle permettrait une baisse des prix à la consommation. Cette idée n’est pas exacte. Elle pourrait même s’avérer préjudiciable pour le consommateur européen en privant le marché d’un approvisionnement communautaire ou ACP qui représente la seule alternative, en termes de concurrence, à la banane dollar vendue par les multinationales américaines.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su