Aller au contenu principal

Dossier Prune : Le pruneau travaille la qualité

Confronté à une forte pression des productions étrangères, le pruneau d’Agen vise toujours la qualité pour se démarquer, mais doit aussi diminuer fortement ses coûts de production pour rester compétitif.

L’avenir du pruneau d’Agen passera encore par sa qualité. Dans un contexte de marché mondial excédentaire, les productions américaines, chiliennes ou argentines forment une concurrence féroce, aux coûts de production plus bas qu’en France. « Nous sommes obligés de miser sur la qualité pour nous distinguer, assure Salim Rashidi, directeur du Bureau national interprofessionnel du pruneau (BIP). La qualité du pruneau français est connue et reconnue depuis longtemps, mais nous cherchons toujours à progresser car nos concurrents montent en gamme. » Dans le même temps, la filière doit réduire ses coûts de production, à la fois en verger et en station de séchage, afin d’améliorer sa compétitivité.

 

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su