Aller au contenu principal
HARICOT

Le haricot de Soissons n’a pas perdu le fil

Sauvé de la disparition, le haricot de Soissons renaît grâce à une poignée d’agriculteurs du Soissonnais. Déposé en juin 2012, son dossier d’IGP doit être réexaminé au moment où l’ONU célèbre l’année internationale des légumineuses.

La commission de l’Inao doit réexaminer une nouvelle fois le dossier IGP du haricot de Soissons en novembre. Quelques semaines avant ce passage en commission, François Desmarest se montrait plutôt confiant sur son aboutissement. Créateur de la cueillette libre-service « Les jardins de Pontarcher », implantée à l’ouest de Soissons, c’est l’un des 25 producteurs qui cultivent cette légumineuse dans l’aire géographique de la future IGP. Dans le cercle très restreint des signes de qualité, le haricot de Soissons rejoindrait ainsi quelques-uns de ses homologues français les plus réputés comme le haricot tarbais, la mogette de Vendée, le coco de Paimpol ou le lingot du Nord.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su