Aller au contenu principal
Auvergne-Rhône-Alpes

Lancement officiel du premier comité régional d’Interfel

C’est sur le Sirha, le 28 janvier, qu’a officiellement été lancé le premier comité régional d’Interfel, celui de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’Auvergne-Rhône-Alpes est la première région à « s’être portée volontaire » pour le Comité régional, explique Laurent Grandin, président d’Interfel. Il était donc tout naturel que l’annonce officielle se fasse en terres lyonnaises sur le grand salon de la restauration. D’autant que cette année, l’interprofession fruits et légumes y occupait une place particulièrement visible avec son propre stand et pas des moindres !

Le but des comités régionaux d’Interfel : redescendre sur le terrain les actions de l’interprofession et « porter la bonne parole », auprès des professionnels, mais aussi des politiques, du grand public et notamment des jeunes. « Sur le terrain, Interfel était perçu comme un impôt, une taxe », affirme Christian Berthe (UNCGFL) qui a été élu président de ce premier comité régional. Il insiste sur la notion de filière. Douze des quatorze familles d’Interfel ont répondu présent pour le projet. (Les importateurs et le SNRC -restauration collective concédée- n’ont pour le moment pas signé).

Deux postes amont, deux postes aval

Le bureau est composé de deux postes amont le vice-président Régis Aubenas (FNPF) et le secrétaire général Jean-Louis Ogier (Coordination rurale) et deux postes aval dont le président Christian Berthe (UNCGFL) et le trésorier, Serge Durpruilh (FCD). Le comité est basé à Agrapole où siègent notamment la chambre d’agriculture, Coop de France et plusieurs autres instances régionales. Chaque comité régional aura aussi un animateur. Pour le comité Auvergne-Rhône-Alpes, il s’agit de Juliette Dumoulin qui anime aujourd’hui le réseau des diététiciens d’Interfel au niveau de la région.

Les statuts fixés, la feuille de route a été dessinée. Parmi les chantiers prioritaires : « mieux se connaître afin de représenter la filière de façon commune. Entre présidents, on se connaît, mais sur le terrain, la majeure partie des adhérents de nos familles ne se connaissent pas », précise Christian Berthe. Autre objectif : aller à la rencontre des jeunes, notamment des étudiants (« on a l’Isara, Centrale… », rappelle Christian Berthe) pour communiquer et expliquer les messages de la filière. Enfin troisième chantier « faire de la fête des fruits et légumes frais, une vraie fête de la maison fruits et légumes ».

La pédagogie sur le terrain est une des priorités des comités régionaux : « On va contrecarrer, sur le terrain, nos fossoyeurs. Sans être sur la défensive », précise Christian Berthe, mais en ouvrant le dialogue. « Il n’y a qu’en région qu’on puisse le faire de cette manière-là parce qu’on connaît les acteurs ». 

Le deuxième comité régional d’Interfel sera lancé sur le Salon de l’Agriculture. Il s’agit de l’Ile-de-France. Un troisième est bien avancé : la Nouvelle Aquitaine.

Lire aussi nos autres infos sur le Sirha ici. D'autres infos à venir dans FLD Hebdo mardi 5 février

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su