Aller au contenu principal
Bio

Journées Itab substances naturelles: La production au naturel

Sucre, talc, prêle ou huiles essentielles... L'Itab a consacré deux journées à l'utilisation des substances naturelles en agriculture.

© RFL

La restitution de deux projets Casdar, l’actualité réglementaire et les dernières avancées de la recherche-expérimentation. Vaste programme pour les journées techniques sur les substances naturelles en production, organisées par l'Institut technique de l'agriculture et de l'alimentation biologiques (Itab) ! Plusieurs interventions de ces deux journées, les 10 et 11 avril à Paris, ont été consacrées aux substances de base (SDB) : ces substances naturelles peuvent être utilisées pour la protection des cultures alors que ce n’est pas leur vocation première, comme le sel, le sucre, la bière... Les SDB sont dispensées d’autorisation de mise sur le marché, elles sont approuvées au niveau européen et sont inscrites sur une liste en annexe du règlement CE n°889/2008. « Il y a un réel besoin de rendre les substances de base plus accessibles, indique Marie Deniau, de l’Itab. Elles sont assez mal utilisées sur le terrain et la réglementation est confuse. » Pour répondre à ce besoin, l’Itab a créé des fiches sur les SDB autorisées : des fiches filières, qui répertorient les différents usages autorisés pour chaque filière, et des fiches substances, qui regroupent la ou les recettes de chaque SDB ainsi que des recommandations. Ces fiches sont disponibles librement sur le nouveau site de l’Itab dédié aux substances de base, lancé en octobre dernier : http://substances.itab.asso.fr.

Des infra-doses de sucre

Aujourd’hui, 20 SDB sont approuvées au niveau européen. « Elles sont 16 à être utilisables en bio, et bientôt 18, précise Patrice Marchand, de l’Itab. A terme, l’objectif est que toutes les SDB soient utilisables en bio ». Le temps d’approbation moyen des SDB est de 21 mois, mais les délais sont très disparates, allant jusqu’à 70 mois pour le talc, autorisé depuis l’an dernier comme fongifuge en viticulture et arboriculture, et insectifuge en arboriculture. Les journées de l’Itab ont aussi été l’occasion d’une première restitution du projet Casdar Sweet (2015-2019), qui visait à évaluer l’intérêt de l’application d’infra-doses de sucres en protection des cultures. Au total, une centaine d’essais ont été réalisés. « Les premières conclusions du projet permettent d’envisager une utilisation des sucres dans certaines filières », annonce Ingrid Arnault, animatrice du projet. Les résultats les plus probants concernent la lutte contre le mildiou sur vigne, celle contre le carpocapse sur pommier, contre Tuta absoluta sur tomate et contre la pyrale du maïs. Des fiches techniques par usage sont en cours de rédaction et seront prochainement diffusées.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su