Aller au contenu principal
MARAÎCHAGE

La micro-ferme ou l’art du compromis

La permaculture attire de nombreux jeunes vers l’agriculture. Installés en micro-fermes, la viabilité économique leur impose de faire des compromis.

Le concept de micro-ferme en séduit plus un. Il a aussi séduit Kevin Morel, jeune ingénieur agronome qui en a fait l’objet de sa thèse. « Aujourd’hui, un tiers des candidats à l’installation n’est pas issu du milieu agricole, analyse l’ingénieur agronome pour Terra. Et la faible superficie qui caractérise les micro-fermes est adaptée à une installation sans capital, ni foncier familial de départ ». Nombre de « néo-paysans » se lancent donc dans une installation en maraîchage sur une petite surface, souvent en dessous de 1,5 ha, avec une diversité de plantes cultivées supérieure à 30 et en circuits courts.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi