Aller au contenu principal
Embargo russe

La France demandera à l'Europe des mesures d'indemnisation

La décision de la Fédération de Russie a jeté le désarroi sur la filière française. Celle-ci attend les dispositions qui permettraient de maintenir la pérennité des entreprises.

L'embargo russe pour un an sur l'ensemble des produits agricoles et agroalimentaires de l'Union européenne, des États-Unis, de l'Australie, du Canada et de la Norvège a fait l'effet d'un séisme (voir nos alertes mail du 7 août). Les réactions ne se sont pas faites attendre. Le 8 août, la France a confirmé qu'elle demandera à la Commission européenne d'approuver des mesures d'indemnisation des producteurs affectés. «  Une attention particulière sera portée aux producteurs de fruits et légumes » a précisé un communiqué de la Présidence de la République. L'Union européenne n'exclut pas de porter le dossier à l'OMC. Des mesures de dégagements du marché ont aussi été demandées par les syndicats.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su