Aller au contenu principal

L’Europe de la réfrigération sous une même bannière

Le 19 juin dernier, à Bruxelles, a été lancée officiellement “CoolingEU”, la plate-forme européenne sur la réfrigération professionnelle. Freshfel fait partie des associations fondatrices.

L’approvisionnement alimentaire repose sur une chaîne du froid cohérente, composée de véhicules frigorifiques et d’entrepôts réfrigérés, depuis la ferme jusqu’aux linéaires de la distribution. On estime que 70 % des produits alimentaires sont congelés ou réfrigérés, et 50 % de l’assortiment des supermarchés sont vendus sous froid. Ce à quoi il faut ajouter la réfrigération domestique (congélateur, réfrigérateur). Les acteurs intervenants dans ce domaine sont légion et pourtant, jusqu’à présent, le sujet a peu intéressé au niveau européen. Cela pourrait changer avec le lancement officiel le 19 juin dernier de l’association “CoolingUE”, qui se veut la voix et la représentation de cette filière auprès des instances européennes. Elle entend favoriser la recherche de nouvelles solutions environnementales, collecter les informations sur le sujet… Elle entend aussi intervenir pour améliorer la prise en compte du domaine de la réfrigération, et des avancées qu’il propose en termes d’énergies renouvelables appliquées, dans la politique européenne de l’énergie. « La réfrigération a longtemps été sous-représentée dans la politique énergétique européenne, par rapport au chauffage, à l’électricité et aux transports. La Commission européenne l’a reconnue et a franchi une première étape avec le lancement de sa stratégie “Chauffage et réfrigération” en février 2016. Néanmoins, il reste encore trop peu de réflexion sur le sujet », souligne “CoolingUE” dans son manifeste.

L’initiative débute avec dix membres fondateurs représentant le secteur européen de la réfrigération. À eux tous, ils représentent plus de 2 000 entités dans trente pays, y incluant des instituts de recherche, des universités, des entreprises et associations professionnelles, dont Freshfel. La présence de l’Association européenne des fruits et légumes n’est pas le fruit du hasard. Le froid industriel est indispensable à tous les échelons de la filière, des stations de conditionnement aux entrepôts de distribution en passant par les mûrisseries. Et la France a souvent été pionnière en matière. Deux exemples parmi d’autres. En 2014, la coopérative rhônalpine Sicoly a rénové ses installations frigorifiques pour ses quatre chambres de stockage de fruits et purées de fruits surgelés (cf. FLD Hebdo du 30 avril 2014). Elle avait choisi la technologie du CO2 transcritique (à très haute pression) pour la production de froid. À l’époque, elle était pionnière en France. Autre exemple, dans le cadre de l’extension de sa station fruitière, le producteur-expéditeur de pommes Samuel et Fils à Mison (Alpes-de-Haute-Provence) a installé en 2016 dix nouvelles chambres froides, utilisant des groupes d’eau glacée de 800 kW unitaire, d’évaporateurs à grande surface d’échange diminuant le dessèchement du fruit (cf. FLD Mag de janvier 2016).

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su