Aller au contenu principal

Artichaut : Plus d’observations, moins d’interventions

L’artichaut, qui connaît un regain d’intérêt dans le Roussillon, voit sa stratégie de protection se modifier. Plus d’observations bénéficient à la faune auxiliaire et contribuent à réduire le nombre d’interventions.

« De sa plantation en juillet à la récolte au printemps suivant, la protection sanitaire de l’artichaut est la principale problématique de cette culture longue », explique Gilles Planas, Chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales. L’artichaut doit faire face à une large liste de bioagresseurs à toutes les saisons, et a aussi vu arriver de nouvelles maladies, notamment le mildiou de l’artichaut (Bremia lactucae). Cette maladie est directement rattachée au développement des variétés de semis comme Sambo et Opale puisqu’elles seules y sont sensibles.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su