Aller au contenu principal

Des marges « inacceptables » en melon et en tomate

© Pixabay

Des prix rayon en melon charentais « en moyenne 20 % trop élevés par rapport aux prix payés aux producteurs », « 20 à 30 % trop élevés » en tomate grappe et une différence de près de 50 % en tomate cocktail et cerise. C’est le constat de l’opération de relevé de prix effectuée par Légumes de France du 19 au 31 juillet dans 110 établissements de la grande distribution répartis sur huit régions. Le syndicat juge ces marges « inacceptables » et demande « des prix cohérents » et « une modération de la pression sur les prix d’achat afin de permettre aux producteurs de rentrer dans leurs coûts ».

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su