Aller au contenu principal

Le chiffre du mois

C’est le pourcentage d’agriculteurs qui déclarent avoir un moral plutôt bas, auquel il faut ajouter 19 % dont le moral est au plus bas, au moment des Etats généraux de l’alimentation. La déprime dans le secteur agricole est encore présente, si on en croit un sondage Ipsos-Agriavis, publié en janvier. Seulement 19 % estiment avoir un moral plutôt haut. S’ils n’ont pas la « grosse patate », les agriculteurs estiment que les circuits courts peuvent être leur planche de salut. A 63 %, ils se disent favorables au développement de filières courtes ou locales. Comme en écho à ce résultat, pour soutenir le développement de l’agriculture française, les personnes interrogées considèrent à 80 % qu’il faut taxer les importations de produits agricoles qui ne respectent pas les mêmes normes qualité et environnementales françaises.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su