Aller au contenu principal
Restauration

Matériels et formation, les deux grands besoins pour les cantines

La Fondation Nicolas Hulot demande 1 Md€ à l’État pour soutenir la transition écologique de la restauration collective. Mais pour quels investissements ?

À l’occasion des Etats généraux de la restauration collective organisés par la Mairie de Paris le 18 juin, 600 cantines parisiennes ont rejoint la démarche “Mon Restau responsable”. © Fondation Nicolas Hulot

La demande de la Fondation Nicolas Hulot (FNH) à l’État de débloquer 1 Md€ sur trois ans pour que la restauration collective puisse atteindre les objectifs fixés par la loi EGalim a suscité un certain buzz. Ce chiffre s’est fondé sur une étude menée par FNH et le réseau Restau’Co. Elle s’est penchée sur les besoins d’investissement de la restauration collective pour atteindre ces fameux objectifs (50 % de produits durables dont 20 % en bio pour 2022).

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su