Aller au contenu principal

Les syndicats montrent les dents

La filière profite des Etats généraux de l’alimentation pour faire avancer ses propositions en mettant en avant ses spécificités. Objectif ? Retrouver de la valeur et regagner en compétitivité tout en répondant aux demandes sociétales.

Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a du pain sur la planche. « Y a du boulot ! » remarquait avant les élections Adrien Bled, endivier à Amiens, en déplorant l’effritement continu de la puissance agricole française. L’attente est forte dans cette période de grand désarroi du monde paysan. « Les paysans sont en droit d’exiger une rémunération méritée de leur travail par des prix rémunérateurs », a réagi le Modef dès la nomination du nouveau ministre de l’Agriculture. « Pour être pérennes, les exploitations de fruits et légumes doivent être rentables. Pour cela, il faut un prix rémunérateur », a insisté la Coordination rurale.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su