Aller au contenu principal

Pays-Bas : le sourcing en fruits devient difficile pour les importateurs

© Port de Rotterdam

Pour les importateurs néerlandais, la disponibilité en fruits pour le marché européen devient de plus en plus difficile, souligne une récente analyse à la banque néerlandaise Rabobank. « En raison de la demande croissante dans le monde entier, la disponibilité pour le marché de l’UE est soumise à une pression qui augmente, souligne Cindy van Rijswick, analyste f&l à la banque. Au cours des cinq prochaines années, nous prévoyons une croissance de la consommation de fruits frais de 4 % par an en moyenne dans le monde. Dans le même temps, les producteurs étrangers choisissent souvent de vendre leurs fruits sur des marchés en progression rapide en dehors de l’UE. » Le rapport souligne que, pour avoir accès à des fruits importés de qualité et en quantité suffisante, les importateurs néerlandais accordent beaucoup d’attention à leur sourcing, en octroyant régulièrement un crédit fournisseur par exemple. Rabobank conseille d’aller plus loin comme investir dans la culture fruitière de nouvelles zones de production (Afrique par exemple) ou mettre de nouveaux concepts sur le marché avec une garantie de prix minimum pour le producteur.

À lire aussi

  • Vignette
    Tendance : évolution en ordre dispersé

    Le commerce est resté décevant pour le chou-fleur, l’endive et le poireau, les ventes manqu

  • Vignette
    Perspective : un contexte moins favorable

    La poursuite des vacances scolaires dans deux zones sur trois, dont la région parisienne, et la f

  • Vignette
    Carotte

    Tendance : Les arrachages sont restés difficiles, après les intempéries, et les écarts de

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance : Le marché est resté peu évolutif, sur l'ensemble de la semaine.

  • Vignette
    Concombre

    Tendance : La saison française s'est mise en place, avec le début d

  • Vignette
    Endive

    Tendance : Le marché est resté morose, ces derniers jours.